ECONOMIE

Puyvalador sera une station de montagne et non plus seulement de ski en 2021

Aménagements express pour la réouverture en novembre

Station de Puyvalador, région du Capcir, Pays Catalan © Station de Puigbalador
Station de Puyvalador, région du Capcir, Pays Catalan © Station de Puigbalador

Le plan de relance de la station de Puyvalador, dans la région du Capcir, comporte un fonctionnement à l’année et une réouverture de l’ensemble du domaine en 2021. La station, qui rouvre le mois prochain sa partie basse, sous l’impulsion de l’investisseur Julien Sabarthès, pourrait devenir un exemple de transformation économique durable en Pays Catalan.

La station de ski de Puyvalador a fermé ses portes en 2017 en raison d’importantes difficultés financières, mais elle va rouvrir au public fin  novembre. Elle est le fruit d’un appel d’offre lancé par la mairie, au profit de Julien Sabarthès, chef d’entreprise à la tête d’un cabinet de géomètres basé à Carcassonne. Ce sauveteur engage 600 000 euros pour réactiver, sous forme de délégation de service public (DSP), la station catalane la plus proche du département de l’Aude.
Cependant, cette gageure comporte une longue série de travaux de remise à niveau, afin que la clientèle rencontre une expérience de glisse induisant sa fidélisation. Parmi de nombreux aspects, cette opération urgente comprend l’installation de la vidéosurveillance et d’une billetterie, ainsi que d’un magasin de location et de vente de matériel de ski. La maintenance sur les remontées mécaniques et les systèmes de production de neige artificielle reste à accomplir. La piste de luge, la piste de tubing (glissade sur chambres à air) et les gares de départ des téléskis sont à aplanir. Ce contre la montre précède une revitalisation des lieux, en toute humilité. Mais Puyvalador, qui revient de loin, pourrait bien devenir un modèle à suivre en matière d’adaptation aux modes de consommation et au changement climatique.


La station 100 % ski, c’est fini

Le contrat de DSP signé mardi 1er octobre entre la mairie de Puyvalador et  la société Destination Montagne, fondée en septembre par Julien Sabarthes, comporte la réouverture sous un nouveau format. Seule la partie basse, comportant les pistes vertes et bleues, sera accessible cette année. Le premier plan de relance, dès 2017, oscillait entre 1,6 et 1,8 million d’euros, mais « nous avons vite compris que ce projet est irréalisable : trop cher et trop risqué », affirment les responsables de la station. La formule à 600 000 euros est une solution de raison correspondant à un redémarrage en douceur, avant d’autres aménagements, vers une ouverture de l’intégralité du domaine à l’automne 2021. Pour redresser la station, l’investisseur vise une exploitation à l’année, en insistant notamment en saison estivale. La station de Puyvalador, qui emploie 30 personnes, résume son évolution en quelques mots : « accompagner le développement et la transition de la station de ski vers la station de montagne. Le site atuel « tout ski » sera progressivement transformé vers un vrai produit 4 saisons innovant et atypique ».