ECONOMIE

Perpignan: les paysans dénoncent un «agri-bashing» du gouvernement

La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs se sentent méprisés par les autorités

© Jeunes Agriculteurs 66
© Jeunes Agriculteurs 66

Le sentiment de mépris ressenti par les syndicats FDSEA et Jeunes Agriculteurs entraîne une mobilisation face aux services de l’Etat, mardi 8 octobre à Perpignan.

La communauté paysanne s’énerve dans les Pyrénées-Orientales, dans le contexte de la signatures des accords internationaux actuels et de l’appréhension du monde agricole par les autorités de l’Etat. Ce mardi 8 octobre à 11h, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles des Pyrénées-Orientales (FDSEA 66) et les Jeunes Agriculteurs du territoire convoquent leurs sympathisants face à la Direction Départementale des Territoires et de la mer des Pyrénées-Orientales (DDTM), dans le quartier du Vernet de Perpignan. Dans un communiqué du 3 octobre, ces agriculteurs se déclarant « dégoûtés et mobilisés » annoncent une « action coup-de poing pour sensibiliser le préfet et les élus pour porter leurs revendications ».


Contre «l’agri-bashing» qu'exprimerait le gouvernement

Parmi leurs arguments, ces professionnels indiquent « n’importons pas l’agriculture que nous ne voulons pas » et refusent la « concurrence déloyale ». Opposés aux accord internationaux Ceta et Mercosur, ces paysans s’affirment partisans d’un « juste prix pour nos productions locales ». Enervés, ils condamnent « l’agri-bashing » qu’exprimerait le gouvernement et s’adressent au président Macron, sous la formule « France, veux-tu encore de tes paysans ? ».