SOCIÉTÉ

L’hôtel La Cigale de Perpignan doit-il être de gauche ou de droite ?

Deux projets s’affrontent sur cet établissement fermé

Hôtel-restaurant La Cigale, Perpignan/ GS View
Hôtel-restaurant La Cigale, Perpignan/ GS View

L’hôtel-restaurant La Cigale de Perpignan doit-il accueillir de jeunes immigrés, un commissariat de police ou tout autre projet ? Entre la gauche départementale et la droite municipale, l’affectation de ce lieu révèle une opposition frontale.

La transformation de l'ancien hôtel-restaurant La Cigale, à Perpignan, est un enjeu politique. Ce lieu, trivialement réputé pour la qualité de ses brochettes, est situé à l’angle des boulevards Anatole France et Jean Bourrat. En juillet dernier, le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, à majorité de gauche, a souhaité l’acquérir pour en faire un centre mineurs pour non accompagnés (MNA), doté de 15 hébergements. Une plate-forme renforçant l'accueil de mineurs étrangers contraints de quitter leurs pays y aurait été ajoutée. Une aide du Fond européen asile migration intégration (FAMI), s’un montant de 2,8 millions, était possible. Cependant, la mairie a préempté sur l’ancien établissement en vue d’y établir un contre-projet, tels un commissariat de police, tandis que le Conseil départemental vient de déposer un recours devant le tribunal administratif.


Jean-Marc Pujol, tenté de séduire l’extrême droite ?

Le comité de soutien aux sans-papiers des Pyrénées-Orientales s’insurge contre la décision du maire, Jean-Marc Pujol, membre des Républicains. Selon ce dernier, « Perpignan en fait déjà assez » pour les jeunes migrants. Pour Louis Aliot, candidat du rassemblement National aux municipales de 2020, la présence de migrants est synonyme d'« insécurité, toxicomanie, agressions de femmes, insalubrité ». Le comité de soutien estime que ces arguments sont « toujours aussi ignobles » et estime que J.M. Pujol souhaite « donner satisfaction à la droite et l'extrême droite ». En opposition, il appelle à la mobilisation face à la mairie, jeudi 3 octobre à 18h.