Billboard - Agència Catalana de Turisme - ACT - El Vendrell Dentsuaegis

ECONOMIE, POLITIQUE

Pétition pour une «assemblée citoyenne» à Perpignan

Une initiative de gauche, à 7 mois des élections municipales

Membres du collectif « Nou-s » Perpignan © « Nou-s » Perpignan
Membres du collectif « Nou-s » Perpignan © « Nou-s » Perpignan

le 14 septembre doit naître une assemblée vouée à édifier une candidature de gauche, extérieure au Parti Socialiste, aux élections municipales de Perpignan. Une pétition est ouverte à cet effet.

Vers les élections municipales de Perpignan, des profils à gauche du Parti Socialiste souhaitent faire bloc. Cette initiative imaginée par le collectif « Nou.s Perpignan » doit se traduire par une candidature. Parmi les premières étapes de cette démarche figure la convocation d’une « Assemblée citoyenne pour une transformation démocratique, sociale et écologique ». Ce groupe sera constitué le samedi le 14 septembre, à l’air libre, sur la place Rigaud. En amont, pour se compter et faire du réseau, ses concepteurs lancent une pétition sur Internet. Dans un « espoir de changement », ils souhaitent agir en « renouvelant profondément la pratique politique » en en « donnant le pouvoir de décision » aux habitants.


Une « démocratie permanente et transparente » 

Parmi les premiers signataires de la pétition figure Jean-Bernard Mathon, défenseur du patrimoine bâti, ancien président de l’Association pour la sauvegarde du patrimoine artistique et historique roussillonnais. On y rencontre également Caroline Forgues, membre de l’association Vélo en Têt, Timéa Tampon-Lajarriette, responsable pédagogique au Secours Populaire et Paul Taverner, ancien directeur général des services de l’Université de Perpignan Via Domitia. Ce projet ne rencontre pas encore un grand succès, mais l’atmosphère de rentrée peut susciter davantage de signatures. La candidature à venir doit défendre un « projet radical et ambitieux dans les domaines du social, de la transition écologique, de l’économie partagée et de la culture pour tous, à constituer une large assemblée citoyenne, démocratique et transparente ». L’enjeu est de développer à Perpignan une « démocratie permanente », en donnant la parole aux gens lors d’une « campagne digne, solidaire et participative ».