ECONOMIE

Les jeunes UMP revendiquent la "révolution", ce samedi en Roussillon

Fabrice Rallo, responsable des "Jeunes Populaires" 66
Fabrice Rallo, responsable des "Jeunes Populaires" 66

Les jeunes supporters de Nicolas Sarkozy piochent les mots à droite et à gauche pour asseoir leur message, sur l'exemple de la première « Fête des Jeunes révolutionnaires » qu’ils organisent ce samedi en Pays Catalan. Cette initiative, « dans la droite ligne de la rupture », comprend un repas au restaurant Le Clos des Lys de Perpignan, une rencontre avec les députés nord-catalans et plusieurs visites d’entreprises, en présence du porte-parole national de l'UMP Frédéric Lefebvre. D'après le contenu d'un communiqué en date de vendredi, cet événement permet surtout de distiller un lexique hybride, emprunté à d’autres camps, d’un « Nous sommes des révolutionnaires ! » imputable à Olivier Besancenot à un « Pays réel » créé avant-guerre par l’idéologue d’extrême-droite Charles Maurras. Le jonglage des "Jeunes Pops", menés par Fabrice Rallo, relaie ainsi le plan marketing parisien du parti, qui comprend aussi une subtile « révolution réaliste » menée par une « génération de bâtisseurs », rangée comme un seul homme derrière Nicolas Sarkozy, à l’opposé du congrès du PS « Qui se déchirera au Champagne à Reims ».