SOCIÉTÉ

L’évêque de Perpignan embauché au festival Pau Casals

La religion catholique s’invite ouvertement dans un événement public

Monseigneur Norbert Turini, évêque de Perpignan-Elne © Évéché de Perpignan-Elne
Monseigneur Norbert Turini, évêque de Perpignan-Elne © Évéché de Perpignan-Elne

Le festival Pau Casals de Prades recrute l’évêque de Perpignan-Elne, Monseigneur Turini, le temps d’une soirée évoquant les dernières paroles du Christ.

Sans quitter son rôle sacerdotal, l’évêque de Perpignan-Elne, Monseigneur Norbert Turini, endosse un rôle dans une création artistique. Ce dimanche 11 août, l’homme d’Église est face au micro lors du festival Pau Casals de Prades, en l’église Saint-Pierre de la capitale de la région du Conflent. Il récite des « Sept dernières paroles du Christ en croix », de de Haydn. Cette série de courtes phrases issues du Nouveau Testament, attribuées à Jésus crucifié, ont été prononcées juste avant sa mort. Par cette association entre la croyance officielle et la sphère publique, le festival ne ment pas, en révélant que la programmation « sacrée » est en réalité catholique. A l’origine, l’oeuvre choisie est une commande du a chanoine de la cathédrale de Cadix, en Espagne, passée à l’Autrichien Haydn en 1785.