SOCIÉTÉ

Polémique au burkini à Aqualand Saint-Cyprien

Un incident observé jeudi 8 août produit des réactions politiques

Burkini polémique à Aqualand Saint-Cyprien
Burkini polémique à Aqualand Saint-Cyprien

Une cliente d’Aqualand Saint-Cyprien, en burkini musulman, affirme avoir été expulsée des lieux, jeudi 8 août. L’extrême droite s’enflamme sur le sujet.

Jeudi 8 août, une femme a assuré sur le réseau Twitter s’être fait « jeter » du centre aqualudique Aqualand de Saint-Cyprien,  en raison du port d’un burkini. « J’allais certainement pas passer un été tranquille en tant que femme qui porte un voile », a souligné cette personne dont l’avatar est « Louz ». Le burkini, maillot de bain islamique, est montré du doigt en France sur fond de rejet de la présence visible de la religion musulmane dans la sphère publique. le port de cet habit couvrant les jambes et les bras est une affaire sensible. La supposée victime se décrit comme « africaine, berbère d’Algérie » et « décolonialement et féministement voilée ». Elle estime que les règles de fonctionnement des piscines françaises sont « dignes d’apartheid ». et juge que « le colonialisme n’a jamais pris fin ».


Morano et Philippot disent « rentrez chez vous »

Parmi les réactions politiques, l’ancienne ministre Nadine Morano estime que cette musulmane visiblement militante appartient « à la catégorie de femmes qui viennent imposer leur culture en France et qu’on ne veut pas ». Et d’ajouter : « Prenez un avion et retournez en Algérie. En France, les femmes comme vous sont une insulte aux combats de nos mères pour la liberté ». Pour sa part, le président du parti Les Patriotes, Florian Philippot, ex-membre du Front National, lance « Mais sinon, il y a peut-être des Aqualand en Arabie, ça ne vous tente pas ? ».