ECONOMIE, CULTURE

Les Gilets jaunes, la Libye, les Corées au festival Visa pour l’Image 2019

Une édition attendue à Perpignan du 31 aoît au 15 septembre

Guillermo Arias, « La caravane » © Guillermo Arias
Guillermo Arias, « La caravane » © Guillermo Arias

Universellement français, le festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » de Perpignan évoque les Gilets jaunes, la Libye et les deux Corées lors de sa 31e édition.

La 31e édition du festival dédié au photojournalisme Visa pour l'image, qui se tienta du 31 août au 15 septembre à Perpignan, comprend une trentaine d’expositions. Parmi ces réalisations, on remarque Guillermo Arias, professionnel mexicain, jeté sur les routes du monde. Sa série photographique intitulée «La caravane» (The Caravan) montre une colonie de migrants, pour la plupart  Honduriens, montant à bord d’un camion face à un parc éolien. Cet instantané, sur la route entre les villes mexicaines de Santiago Niltepec et Juchitan, illustre le paradoxe d’un monde bipolaire, préoccupé par la qualité de son énergie, mais aussi par sa seule survie.


Les «Gilets jaunes» à Paris auront leur place dans le festival

Cette année, Visa pour l’Image reçoit aussi « Voyages au cœur des excentricités de la foi aux Etats-Unis », « Mortalité maternelle », « 50 ans sur le front », « Les gilets jaunes », photographiés à Paris par le Français Olivier Coret, ou encore « Sahel en danger » de Pascal Maîitre, font partie de la sélection. On y retrouvera aussi « Les deux Corées, voyage à travers la péninsule », et « Une autre guerre civile en Lybie », de Goran Tomasevic. Le prix suprême « Visa d’or de la presse quotidienne 2019 » sera remis le 4 septembre.