ENVIRONNEMENT

La tique géante prolifère cet été en Pays Catalan

Progression de l’espèce tropicale « Hyalomma marginatum »

Tique géante "Hyalomma marginatum" © HG Insects
Tique géante "Hyalomma marginatum" © HG Insects

Le Pays Catalan connaît désormais les tiques géantes « Hyalomma marginatum », dont un foyer est déclaré près de chevaux en plaine du Roussillon. Cette espèce très active poursuit ses cibles jusqu’à 100 m.

Des tiques de grande dimensions sont en train de se répandre en Europe, et particulièrement sur le pourtour méditerranéen. Cette espèce appelée "Hyalomma marginatum", a l’origine identifiée dans le Nord de l'Europe, est plus grande et plus agressive que ses consoeurs habituelles. Dotée de pattes rayées, elle se déplace notamment sur les oiseaux migrateurs et se reproduit sur sa proie, en larguant jusqu’à 7000 oeufs au sol. Cette espèce tropicale peut être porteuse d’un virus dangereux. Les Pyrénées-Orientales sont concernées depuis plusieurs années, selon l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES). Cette tique est singulière, car elle est chasseuse. Elle se dissimule au niveau du sol et en surgit pour atteindre ses cibles, dans une poursuite dure jusqu’à 100 mètres, pendant plusieurs minutes.


Des chevaux concernés en plaine du Roussillon

La tique géante a des pattes rayées est deux fois plus grosse que les tiques habituelles. Présente de la Camargue à la Catalogne selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM), elle est aussi localisée dans les Balkans, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Autriche. En ce début du mois d’août , L’ANSES observe la présence de ce parasites sur les populations de chevaux, notamment autour de Perpignan. La prolifération de cette bestiole suscite des craintes, car elle peut transporter des maladies dangereuses pour l'Homme, dont la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, qui peut entraîner la mort.