SOCIÉTÉ

La Fondation Brigitte Bardot s’indigne en Roussillon des cirques avec animaux

Une campagne estivale est arrivée le 29 juillet à Perpignan

Affiche 2019 de la Fondation Brigitte Bardot © FFB
Affiche 2019 de la Fondation Brigitte Bardot © FFB

Les animalistes refusent les spectacles de cirque avec animaux, par respect pour leur ressenti social et mental. En ce sens, la Fondation Brigitte Bardot (FBB) introduit sa campagne estivale à Perpignan. 

Cet été, la Fondation Brigitte Bardot (FBB) développe une campagne contre la captivité des animaux dans les cirques sous l’intitulé « Offrez-lui la liberté ! N'encouragez plus les cirques avec animaux ». Cette opération de sensibilisation du grand public est arrivée lundi 29 juillet à Perpignan, où un camion circule en diffusant la grande affiche de la la campagne. Ce véhicule roule aussi en plaine du Roussillon et près des plages. La FFB, qui s’offre parallèlement 1600 panneaux d’affichage classique partout en France dénonce le « retard » de la France « Alors que 25 Etats de l’Union européenne ont déjà pris des dispositions pour interdire la détention des animaux sauvages dans les cirques ».


Un cirque polémique à Argelès-sur-Mer

La mobilisation de la fondation Bardot concerne notamment  le cirque « La piste aux étoiles », présente à Argelès-sur-Mer. Contre l’avis de la municipalité dirigée par le maire Antoine Parra, les représentations comportent 12 fauves et deux éléphants, menés par le dresseur Roger Falck. La FBB souligne que la Fédération des Vétérinaires d’Europe (FVE) interdit l’exploitation des animaux sauvages « compte tenu de l’impossibilité absolue de répondre de façon adéquate à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux ». Elle diffuse également des supports de communication qui dissuadent les Comités d’établissement des entreprises et des collectivités publiques, ainsi que les écoles, de proposer des billets de cirque avec animaux.