SOCIÉTÉ

Le tueur de la gare de Perpignan transféré à la prison d’Amiens

Le procès de Jacques Rançon s’est déroulé en mars 2018

Jacques Rançon, en mars 2018 au tribunal de Perpignan  © JMA
Jacques Rançon, en mars 2018 au tribunal de Perpignan © JMA

Prédateur sexuel quinquagénaire, le tueur de la gare de Perpignan, Jacques Rançon, était incarcéré depuis l’année dernière à la prison de Béziers. Son transfert vers sa région d”origine, à Amiens, vient d’être effectué.

L’auteur des crimes de la gare de Perpignan, Jacques Rançon, a quitté la prison de Béziers pour celle d’Amiens. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, en 2018, pour deux meurtres et une tentative commis en décembre 1997 et et juin 1998 à Perpignan, le tueur en série regagne ainsi sa ville d’origine. A Perpignan, où il était venu refaire sa vie, il a assassiné Mokhtaria Chaïb et Marie-Hélène-Gonzalez. En juin dernier, ce prédateur sexuel a avoué le viol et l’assassinat d’une informaticienne de 20 ans, Isabelle Mesnage, en 1986 en Picardie. Décrit par un expert comme « un grand psychopathe » qui « casse » ses victimes «comme un jouet», ce quinquagénaire a été interpellé en 2014 après que son ADN a été identifié sur une chaussure de Moktaria Chaïb.