ECONOMIE

200 ouvriers de l'usine de papier de Girona manifestent contre les licenciements

Girona, ce matin
Girona, ce matin
200 employés de l'usine papetière Torraspapel, située à l'entrée de l'agglomération de Girona, ont manifesté ce midi en bloquant la circulation jusqu'au centre de la ville pour protester contre l'annonce d'une vague de licenciements concernant 213 emplois sur un total de 328. Les manifestants, qui ont été reçus par la sous-délégation du gouvernement espagnol, considèrent «non-viable» et « immorale » l'annonce de l'entreprise, reconnue comme élément moteur de l'économie locale, de réaffecter la plupart des travailleurs. La mobilisation s'est déroulée sans incidents, avec des cris qui demandaient la démission du président catalan José Montilla et du président espagnol José Luis Zapatero. Le comité d'entreprise de l'usine demande que les partis politiques protègent l'industrie catalane et luttent pour Torraspapel, leader de la production ibérique, avec plus 300 ans d'histoire, 9 usines en Espagne et des délégations en France, en Allemagne et aux U.S.A. La manifestation d'aujourd'hui, la deuxième en deux semaines, s'accompagne de 24 heures d'arrêt de travail depuis ce matin 6h, suivies d'un autre arrêt samedi ainsi que des interruptions de circulation.