SOCIÉTÉ

Début d’été meurtrier en Pays Catalan

Une série de décès brutaux pour raisons diverses

© John WIsfer
© John WIsfer

A Perpignan, Laroque des Albères, Argelès-sur-Mer et Estagel, le début de la saison touristique correspond avec des décès brutaux.

Une série de drames mortels jalonne le début de la saison touristique estivale dans les Pyrénées-Orientales. Ce lundi 8 juillet, à Laroque-des-Albères, un retraité belge de 68 ans a poignardé sa compagne, de nationalité américaine, puis s’est retranché et s’est suicidé. Cet épisode s’est déroulé vers 7h30, dans un lotissement de la commune. La femme est parvenue à s’échapper et aura la vie sauve. Auparavant, la fin du premier week-end de vacances a plongé dans l’effroi la commune d’Estagel. Dimanche 7 juillet vers 11h, la dépouille d’une jeune fille de 18 ans a été retrouvée dans le cimetière de la commune. La malheureuse avait disparu la veille dans la soirée, lors du bal des sapeurs-pompiers, organisé sur la promenade des Platanes. Elle a reçu des coups à l’arme blanche dans des circonstances à éclaircir.


Le premier drame a eu lieu à Perpignan-Saint-Assiscle

La série mortifère touchant le Pays Catalan, mais uniquement le Roussillon, a débuté vendredi 5 juillet, dans le quartier Saint-Assiscle de Perpiinan. En fin de soirée, une femme a été tuée par arme blanche, probablement par son compagnon et père de leurs enfants. Cette mère de famille âgée de 32 ans a reçu au moins un coup de couteau au niveau du thorax. L’auteur présumé des faits, âgé d’une quarantaine d’années, a été arrêté et placé en garde à vue. Lors du drame, trois enfants du couple, âgés de 1 ans, 3 ans et 9 ans, étaient présents au domicile familial, tandis qu’un quatrième, âgé de 7 ans, était absent.