ENVIRONNEMENT

Des méduses sur le littoral du Roussillon

La forte température de l’eau de mer est en cause

© Victoria Semens
© Victoria Semens

La montée de la température de l’air entraînant celle de l’eau de mer, un épisode comportant la présence de méduses est observée en Catalogne.

Depuis samedi 6 juillet, un épisode comportant la présence de méduses est observable sur le littoral catalan. Sur plusieurs plages de Saint-Cyprien et Argelès notamment, ces animaux urticants sont présents, en nombre encore restreint. Les mésuses ne s’étaient pas invitées notablement depuis plusieurs années en Roussillon, mais la canicule qui a débuté à la Saint-Jean, le 24 juin et les journées suivantes ont augmenté la température de l’eau de mer. Celle-ci atteint 23 à 24° sur les plages des Pyrénées-Orientales, mais jusqu’à 26° en haute mer.  Ces conditions attirent les méduses, déplacées au gré des courants. En cas d’affection, il est recommandé d’appuyer sur la piqûre avec du sable mouillé, puis de rincer à l’eau de mer. Il est fortement déconseillé de frotter, ce qui peut tripler la douleur. La méduse pique, en produisant un venin qu'elle inocule avec ses filaments, mais toutes ne piquent pas. Le contact produit une sorte de décharge et s'accompagne généralement de démangeaisons. 


Les méduses, un bon signe environnemental

La présence de méduses incommode baigneurs et les professionnels du tourisme, mais elle est un bon signe en matière d’environnement. La multiplication de l’espèce pelagia noctiluca, la plus répandue chez nous, révèle une abondance de plancton. La relative bonne santé de la mer est démontrée par les méduses, dont la présence cet été est enregistrée au Cap de Creus, en Corse et en Provence.