Billboard - Agència Catalana de Turisme - ACT - El Vendrell Dentsuaegis

SOCIÉTÉ

Une affaire de pédophilie à la maternelle de Sorède

Un homme de 55 ans est mis en examen

© Escoles89
© Escoles89

Un ancien artisan de 55 ans, chargé des activités périscolaire à la maternelle de Sorède, aurait effectué des gestes déplacés sur des enfants, depuis février.

Un homme âgé d’une cinquantaine d’année, auxiliaire de vie scolaire à l’école maternelle de Sorède, est actuellement mis en examen pour violences et agression sexuelle sur mineurs. Cette mise en cause judiciaire a eu lieu le 27 juin, a parquet de Perpignan, mais elle n’a été révélée que le 4 juillet. Elle concerne un agent de l’établissement André Cavaillé, en poste depuis septembre 2018. Ce quinquagénaire était responsable de l’accompagnement d’enfants, dont certains auraient subi des abus au sein même de l’école. Les faits se seraient produits dans le cadre des activités péri-scolaires, notamment sur une enfant handicapée. Ces agissement auraient débuté au mois de février dernier. 


L’encadrement a d’abord relativisé la situation 

La révélation de cette affaire a été précédée de la plainte déposée par une quinzaine de parents d'élèves, en juin. Ceux-ci ont dénoncé des gestes déplacés ou contondants, notamment sur les parties génitales d’élèves âgés de 3 à 6 ans. Le maire de Sorède, Yves Porteix, et le ministère de l’Education nationale, au travers de l'inspection académique, à Perpignan, avaient été saisis des faits. Ceux-ci ont été d’abord minimisés par l’encadrement et la hiérarchie éducative, malgré les premiers signalements, avant l’intervention de la justice. L’homme concerné,  ancien artisan dans le bâtiment, âgé de 55 ans, a été écarté de ses fonctions. Il nie les faits en arguant d’une mauvaise interprétations de ses gestes. Placé sous contrôle judiciaire, il est libre et contraint de vivre à l’extérieur du Pays Catalan, le temps que l’enquête se poursuive.