SOCIÉTÉ

Le Pays Catalan va conserver les 80 km/h

La décision du gouvernement ne sera pas modifiée

Panneau de limitation de vitesse à 80 km/h © Radars67
Panneau de limitation de vitesse à 80 km/h © Radars67

Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse maximale sur routes est limitée en France à 80 km/h. Le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales ne modifiera pas cette mesure, bien qu’il en ait le droit.

Parmi les 101 départements français, le Pays Catalan fait partie de ceux qui ne modifieront pas la vitesse autorisée sur routes. En effet, l’exécutif dirigé par Hermeline Malherbe conservera les 80 km/h en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Cet abaissement de la vitesse maximale autorisée, de 90 à 80 km/h, a été appliqué par l’Etat pour réduire les accidents mortels, car les routes qui en occasionnent le plus sont à double sens, sans séparateur central. Les Pyrénées-Orientales s’en tiendront à la mesure générale appliquée actuellement. Selon une décision prise le 16 mai par le Premier ministre, Edouard Philippe, les départements sont en droit de modifier la vitesse maximale. A Perpignan, on préfère ne pas mettre à profit ce léger octroi d’autonomie. Une indiscrétion émanant d’une source proche du Département confirme, ce mercredi 3 juillet, le statu quo par rapport à la mesure nationale. En mai, la présidente Malherbe déclarait cependant « Je demande à mes services d’étudier les routes qui offrent la possibilité d’installer un séparateur central en béton. Cela permettrait de modifier le profil de la route et ainsi de les passer à 90 km/h avec une plus grande sécurité ».


Atténuer la mortalité sur les routes hors agglomérations

Selon un rapport présenté en 2013 par le Conseil national de la sécurité routière, la réduction appliqué permet de sauver entre 300 et 400 vies par an en territoire français. En 2016, 55% de la mortalité routière en France a trouvé sa source sur des routes à double sens, situées en dehors des agglomération, majoritairement limitées à 90 km/h. En Pays Catalan, ce profil était notamment celui de la route dé”partementale 612 entre Le Boulou et Argelès-sur-Mer, la D83 de Claira au Barcarès et la D618 entre Elne et Thuir.