Billboard - Agència Catalana de Turisme - ACT - El Vendrell Dentsuaegis

SOCIÉTÉ

Canet interdit les trottinettes électriques cet été

En attendant un dispositif national appliqué en septembre

© 47Mechanics
© 47Mechanics

En anticipation du dispositif légal appliquée en France à partir de septembre, la municipalité de Canet-en-Roussillon interdit partiellement les trottinettes électriques pour la saison touristique estivale.

La mairie de Canet-en-Roussillon agit avant la saison touristique estivale pour un partage harmonieux de ses espaces de circulation. Selon un décret municipal pris le 7 juin par l’exécutif dirigé par Bernard Dupont, membre des Républicains (LR), les trottinettes électriques seront interdites dans le quartier centre-plage. Ces engins roulant jusqu'à 45 km/h, motifs d’accidents répétés, seront exclus des rues, et naturellement des trottoirs et surtout de la promenade du front de mer, particulièrement propice à la circulation de ces machines. 


1500 euros l’excès de vitesse dès septembre

Les trottinettes électriques bousculent les mobilités en ville, à telle enseigne que la mairie de Barcelone réserve des amendes de 100 à 500 euros aux utilisateurs empruntant les trottoirs, depuis septembre 2018. Ceux-ci ne peuvent avoir moins de 16 ans. En France, où 232 749 exemplaires ont été achetés en France en 2018 selon la Fédération française des professionnels de la micro-mobilité, une réglementation entre en vigueur en septembre. Des pénalités de 1500 euros concerneront les personnes circulant à plus de 25 km.h. Canet anticipe cet encadrement en interdisant ces engins sur les galeries Cassanyes et Tixador, l’espace Méditerranée, les Rambles, l’avenue Méditerranée, le front de mer, la promenade et la place Charles Trenet ainsi que dans les parkings publics. Rouler sur un trottoir sera puni par une amende de 135 euros.