SOCIÉTÉ, SPORT

Le «nageur d’Auschwitz» Alfred Nakache, mort à Cerbère, au panthéon de sa discipline

Le champion est distingué ce vendredi 17 mai en Floride

Alfred Nakache / DR
Alfred Nakache / DR

Le «Hall of fame», panthéon de la natation mondiale, situé aux Etats-Unis, rend hommage ce vendredi 17 mai à Alfred Nakache, surnommé le «nageur d'Auschwitz» en raison sa déportation en 1943. 

Le nageur Alfred Nakache, décédé en Roussillon à Cerbère l’été 1983, fait son entrée au World Swimming Hall of Fame de la natation mondiale, ce vendredi 17 mai 2019. Cette cérémonie baptisée « The Annual Paragon Awards » se déroule à Fort Lauderdale en Floride. Elle distingue ce sportif juif français parmi les « pionniers de la natation ». Né en Algérie 1915, champion de France dès 1935, A. Nakache a été professeur de sport, révoqué en 1941 sous les lois antisémites du gouvernement de Vichy. Déplacé en famille à Toulouse, déporté en 1943 au camp de concentration et d'extermination nazi d’Auschwitz, en Pologne, il y a perdu sa femme et sa fille. Transféré au camp allemand de Buchenwald, il en a été libéré en 1945. Rentré en France, cet homme hors du commun a retrouvé la catégorie élite de sa discipline.


Décédé en nageant en Pays Catalan

Précurseur en matière de natation, le nageur était considéré comme un spécialiste de la brasse papillon, au moyen d’une technique personnelle. Ce titulaire de trois records d’Europe, 15 titres de champion de France et 9 records de France, a pris part aux Jeux Olympiques de Berlin en 1933 et de Londres en 1948. Etabli dans la commune de Cerbère, Alfred Nakache y a trouvé la mort à l’âge de 67 ans, le 4 août 1983, victime d'un infarctus alors qu’il nageait.