CULTURE

Visa pour l’Image Perpignan 2019 exposera les Gilets jaunes

Le festival de photojournalisme de Perpignan est prévu du 31 août au 15 septembre

Action des Gilets jaunes, Paris, décembre 2018 © Pierre Azézat
Action des Gilets jaunes, Paris, décembre 2018 © Pierre Azézat

Le festival de photojournalisme de Perpignan, Visa pour l’Image, exposera les images d’Olivier Coret et Eric Hadj prise au sein du mouvement des Gilets jaunes.

Le programme du 31e festival Visa pour l'Image a été présenté ce lundi 13 mai à Paris, sa ville de préparation. Cette année, Perpignan exposera les conflits du Yémen et du Venezuela, les menaces pesant sur le lac africain Victoria et la condition animale. Le rendez-vous du photojournalisme use habilement du politiquement correct français en traitant le difficile accès à l'IVG dans certains pays, tout en évitant de montrer l’incarcération de démocrates ayant organisé un référendum en Espagne. A la place, le bouleversement climatique de l’Arctique y prendra ses quartiers.


Les Gilets jaunes ont droit de cité

En prise sur les faits français entamés en novembre 2018, Visa pour l’Image abordera le thème des Gilets jaunes. Olivier Coret, photographe membre de l’agence Divergences Image, relayé par Le Monde et Le Figaro, montrera l’intérieur de la mobilisation, tout comme Eric Hadj, enfant de la banlieue parisienne révélé par l’agence de presse Sipa et diffusé par Paris Match. Visa pour l’Image 2019 se déroulera du 31 août au 15 septembre, dans les lieux patrimoniaux habituels. Une quinzaine de photographes sont déjà sélectionnés par l’agence 2e Bureau et le directeur du festival, Jean-François Leroy. Une dizaine de reportages s’y ajoutera pour coller à l’actualité mondiale.