Billboard - Agència Catalana de Turisme - ACT - El Vendrell Dentsuaegis

ECONOMIE

Le prix de la cerise, modéré ou abusif

Un tarif moyen de 6 euros le kilo cette année

Cerises sur un marché du Roussillon, 9 mai 2019 © Les beautés catalanes
Cerises sur un marché du Roussillon, 9 mai 2019 © Les beautés catalanes

Le prix de la cerise atteint parfois le prix extravagant de 80 euros, mais, plus modérément, le fruit rouge de la saison est accessible pour 4,50 à 9 euros en Pays Catalan.

La campagne de production des cerises s’accélère dès ce lundi 13 mai dans une perspective de 150 tonnes à la coopérative Céret primeurs La Melba. Les volumes progressent de 15% mais avec retard, car les premiers petits fruits rouges parvenus à maturité en territoire français, ont été localisés cette année à Saint-Gilles, dans le département du Gard. Déjà, les prix s’affolent car le fruit est rare, avant la furtive profusion. En Pays Catalan, dans la vente au détail, sur les marchés, dans les magasins spécialisés et la grande distribution, le kilo grimpe à 8,50 euros, pour une moyenne de 6 euros. Un prix plancher de 5 euros est relevés dans certains cas. 


De 3,30 euros à 20 euros le kilo

De 3,30 euros le kilos de cerise dans la région espagnole d’Extrémadure aux 5,50 euros le kilo relevés samedi 11 mai dans le département de l’Ardèche, le prix de la cerise est indomptable, voire insolent. Les boutiques de luxe imposent le kilo à 20 euros pour les variétés précoces de la région catalane du Baix Segre. L’extravagante entreprise Fruit Luxury, dans la région espagnole de Huesca, produit une variété “chic” à 80 euros le kilo. Plus modérément, les classes aisées du marché chinois suscitent cette année une demande croissante, autour de 6 euros le kilo. Le Chili, qui écoule 80% de sa production vers l’Empire du milieu, soit 150.000 tonnes cette saison, est devenu le numéro 1 mondial de la cerise.