SOCIÉTÉ, ECONOMIE

Les anti-éoliennes se mobilisent à Perpignan le 4 mai

Ces opposants dénoncent un « business vert » en Pays Catalan

© Francisco Schmidt
© Francisco Schmidt

Les fermes éoliennes, qui illustrent une approche efficace de l’énergie verte, dérangent le collectif « Toutes Nos Energies », qui espère mobiliser à Perpignan, samedi 4 mai.

Ce samedi 4 mai sera à Perpignan la première journée d’opposition publique à l’installation de parc éoliens industriels. Les collectifs « Toutes Nos Energies » (TNE) et « Le vent tourne » espèrent mobiliser face à la préfecture des Pyrénées-Orientales. Ces organisations dénoncent la multiplication des éoliennes en Pays Catalan et exigent un « moratoire régional ». Elles dénoncent la présence croissante de systèmes « de plus en plus gigantesques » et déplorent que la « transition écologique » soit un « business vert ». Ces organisations regrettent que le terres d’implantation des éoliennes reçoivent des socles de béton, des transformateurs et des «kilomètres de lignes électriques».


Pour des éoliennes de gauche

Les organisateurs de la mobilisation souhaitent remettre une motion au préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Vignes, dans l’espoir que leur texte remonte à l’Etat, via le préfet de région. Ils redoutent que la région Occitanie encourage la multiplication par 5 de la puissance éolienne sur son territoire. Ces militants au profil marxiste espèrent « sauver le climat » en dépensant moins d’énergie « au lieu de subventionner des entreprises privées qui vivent des taxes payées sur nos factures d’électricité ».