Un plan USAP 2023 de 25 millions pour la reconquête du club

Le président Rivière annonce un stade Aimé Giral rénové

© USAP
© USAP

L'USAP, reléguée en Pro D2 la saison prochaine, construit une reconquête solide, basée sur le long terme. 25 millions d'euros seront engagés.

Actuel dernière du Top 14 et promise à une nouvelle relégation en Pro D2 dès la saison 2019-2020, l'USAP prépare sa propre reprise en main. Ce sursaut à été présenté ce jeudi 18 avril par son président, François Rivière. Le plan correspondant comporte principalement l’investissement de 20 à 25 millions d'euros pour moderniser le stade Aimé Giral de Perpignan. Pour réussir la reconquête du groupe d’élite français et européen, le club souhaite en effet améliorer les capacités en matière de réception des supporters et d’activités proposées. L'objectif des sang et or est de «retrouver durablement le Top 14», précise le président François Rivière, avant de souligner que ce «plan 2023» sera effectif si une levée de fonds de 20 à 25 millions est accomplie. Les sources de financement restent à connaître.


Un centre d’entraînement au Moulin à Vent de Perpignan

Cette stratégie «L’USAP d'aujourd'hui et de demain» reposera sur un bail emphytéotique avec la mairie de Perpignan, afin d’échelonner les investissements dans le temps. F. Rivière souhaite aussi ériger un centre d'entraînement dans le périmètre du parc des sports de Perpignan. Ce futur lieu, dans le quartier du Moulin à Vent, sera composé de plusieurs terrains de rugby, d’un pôle médical et d’espaces de vie.
En matière spécifiquement sportive, l’USAP renouvelle sa confiance à staff technique, composé de Patrick Arlettaz, entraîneur principal, Perry Freshwater, entraîneur des avants et Gérald Bastide, en charge de la défense.