ENVIRONNEMENT

Argelès-sur-Mer supprime ses douches de plage

Une mesure d’économies de 10 millions de litres d’eau par an

© Lampernas
© Lampernas

La mairie d’Argelès-sur-Mer choisit de supprimer les 10 douches de plages implantées sur sa bordure littorale. Jusqu’à 10 millions de litres d’eau seront économisés chaque année.

Comme la commune de Torreilles en 2018 et les Sables-d’Olonne (Vendée) dès 2015, la Ville d’Argelès-sur-Mer décide de démonter ses douches de plage. Ces dispositifs d’agrément, loin d’être généralisés à toutes les villes touristiques maritimes, n’existent pas à Collioure, Banyuls-sur-Mer ou Portbou, mais le tourisme industriel a invité à leur mise à disposition à Argelès. La prise de conscience des enjeux environnementaux a incité le maire, Antoine Parra, à évoluer vers la frugalité. Les dix douches de plage, proches des postes de secours, disparaîtront, mais des robinets destinés à la fonction première de l’eau, qui est l’hydratation, seront en place.


80 millions de m3 puisés dans les nappes du Roussillon

Cette mesure vise à économiser 10 millions de litres d’eau par saison touristique. En guise d’effet insoupçonné, elle évitera aussi que les méfaits provoqués par les baigneurs abusant du système. En effet, certains n’hésitaient pas, jusque-là, à utiliser sur place des produits d’hygiène corporelle classique, dont les résidus étaient évacués dans le sable, tout comme l’eau. Les vacanciers de l’été 2019 seront surpris, mais une communication pédagogique soulignant la fragilité des nappes phréatiques du Roussillon, sur lesquelles 80 millions de m3 sont prélevés tous les ans, permet de saisir que la préservation de la planète signifie notamment de protéger ces réservoirs naturels.