SOCIÉTÉ

76 % des sud-Catalans contre la monarchie espagnole

30% des socialistes y sont favorables, 90 % des indépendantistes sont contre

Letizia Ortiz et Felipe VI d'Espagne, rois d'Espagne © Moncloa.es
Letizia Ortiz et Felipe VI d'Espagne, rois d'Espagne © Moncloa.es

La monarchie espagnole, restaurée par le général Franco dans les années 1970, n’est pas un système politique utile selon une forte majorité des habitants de la Catalogne du Sud. Mais 45% des électeurs du Parti Popular y sont favorables.

Les habitants de Catalogne du Sud désapprouvent le régime monarchique espagnol à hauteur de 75,9% et ils lui préfèreraient une République. Ce constat résulte d’une étude sociologique publiée vendredi 5 avril par le Centre d’Etudes et d’Opinion (CEO) du gouvernement catalan, indépendant des intérêts du même gouvernement. Selon ce rapport, à peine 12,3% des sud-Catalans soutiennent la monarchie et 90% des électeurs des formations indépendantistes Junts per Catalunya, Gauche Républicaine de Catalogne (ERC) et Candidatures d’Unité Populaire (CUP), n’apprécient pas la persistance de la couronne espagnole. En revanche, 57,1% des personnes proches du parti centraliste espagnol Ciudadanos et 55,6% des électeurs du très droitier Partido Popular (PP) s’avouent opposés à la monarchie. Un enseignement curieux de ce sondage est la proportion d’électeurs socialistes monarchistes, soit 30%.

Héritiers des Bourbons de France

Le régime monarchique espagnol est l’héritier de la monarchie constitutionnelle établie entre 1808 et 1812. Selon ce principe, le roi Felipe VI incarne l’unité et de la permanence de l’État. Ce système politique découle du rétablissement de la couronne espagnole à l’issue du régime totalitaire du général Francisco Franco, en poste de 1939 à sa mort, en 1975. C'est Franco lui-même qui a désigné Juan Carlos de Bourbon pour lui succéder. La famille royale espagnole est issue d'une branche espagnole de la maison de Bourbon, issue de France.