POLITIQUE

La caravane de Debout la France à Perpignan, Cerbère et Font-Romeu

La droite souverainiste souhaite écouter la population en vue des éuropéennes

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France © DLF
Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France © DLF

Une « Caravane des territoires : les Français en résistance », lancée sur les routes par le parti souverainiste Debout la France, présidé par Nicolas Dupont-Aignan, effectue des étapes en Roussillon, Conflent et Cerdagne, ce samedi 16 mars et ce dimanche 17 mars.

Les élections européennes, prévues le 26 mai, invitent « Debout la France » à voyager. Le parti de Nicolas Dupont-Aignan est ainsi ce samedi 16 mars à Perpignan, au Barcarès, à Canet, Collioure et Cerbère, puis ce dimanche 17 mars à Prades et à Font-Romeu. Si le candidat aux présidentielles de 2012 et 2017 n’est pas présent, sa « Caravane des territoires des Français en résistance » parcourt ces communes pour séduire l’électorat. Pendant 5 mois, cette méthode permet à la droite souverainiste de converser avec les citoyens sur les solutions pragmatiques à leurs difficultés. La France, ses régions et l’Union européenne constituent le cadre de réflexion proposé.

Jusqu'à 8% aux européennes

Debout la France, partisan du Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC), est crédité de 6 à 8% selon un sondage rendu public le 25 février, réalisé par l’institut Ipsos-Sopra Steria pour le journal Le Monde et le Cevipof (Centre de recherches politiques d’Institut d'études politiques de Paris – Sciences Po). Cette formation devancerait le Parti socialiste, à 5,5%, et suivrait de près la France Insoumise, à 8,5%, tandis que les Républicains obtiendraient un résultat de 12%.