MÉDIAS

99% des blogs sont des cadavres

Prévu comme un boulevard de l’expression, le phénomène des blogs décline sur les 5 continents. A croire que nous tenons plus à vivre en démocratie qu’à la faire vivre.

1,1% des blogs sont actifs, sur un total de 133 millions ouvert depuis 2002, selon l’état des lieux 2008 “The State of the Blogosphere” établi par le moteur de recherché californien Technorati. Certes, 61000 nouveaux blogs ont été ouverts et 900.000 nouveaux articles ont été envoyés sur les blogs du monde dans les dernières 24 heures, contre 1,5 millions en 2007, c’est encore énorme, mais ça faiblit : nous sommes loin de l’image supposée de hordes sympathiques d’écrivains, profitant du bas coût d’Internet, voire de sa gratuité, faisant un pied de nez à Gutemberg, au vieux ronéotype et au parchemin réunis. La proportion maigrichonne relevée sur l’année qui s’achève est établie selon le critère de la fréquence : les blogs considérés actifs, 1,5 millions sur l’ensemble de la planète, sont ceux agrémentés d’un nouvel article sur les 7 derniers jours. Le reste est composé de pages inertes, mais pas forcément inintéressantes, car le blog « pur », aux graphismes cousins, imposés par les fournisseurs gratuits de « pages crées en 2 minutes », est un bloc-notes indépendant de la cadence propre aux médias. L’ordre des choses est d’abord une envie pressante sur le principe de l’achat compulsif, puis, dès la disparition du plaisir de la création et le plaisir idiot d’exister sur Internet, un désamour de l’objet et de ses contraintes, puis enfin l’oubli, qui abandonne au www des blogs dinosaures, fossilisés mais parfois très bien indexés par oncle Google : un blog familial peut facilement devenir marginal, mais un reportage pointu sur un domaine inexploré, ou des écrits coquins, peuvent s’offrir une belle seconde vie.

Les blogs, pour ceux qui ont des choses à dire où en sont persuadés

Parmi les 1,1% de blogs actifs, le plus célèbre et le plus fréquenté du monde, www.huffingtonpost.com, est tenu par la journaliste mégalo américaine Arianna Huffington, mais les dernières statistiques font état d’une tendance masculine pour 73% des blogs européens, 57% pour les américains. Et les pianoteurs sont à 74% des personnes dotées d’études supérieures aux USA, pour une proportion de 67% en Europe. Partout, le phénomène réunit ceux qui ont des choses à écrire ou en sont persuadés, et, chez les journalistes ou décideurs politiques blogueurs, il devient aisé de discerner les vrais blogs, entendus comme des carnets intimes à feuilleter librement, parfois repérables à des fautes d’orthographes monstrueuses, des faux blogs, aux mains de professionnels de la Com’ qui agissent pour le compte du signataire. En Pays Catalan plane le doute : qui rédige réellement les articles des blogs des deux hommes forts du pays, Christian Bourquin, président du Conseil Général, (http://blog66.blogs.com) et celui de Jean-Paul Alduy, maire-sénateur de Perpignan et président de son Agglomération (www.alduy.fr) ? Tout porterait à croire à la présence de mains invisibles, les deux décideurs étant naturellement surbookés, tout en dégageant mystérieusement du temps pour écrire, parfois la nuit, dans une précision langagière nourrie de métaphores en parfait décalage avec une certaine expression écrite, parfois plate et sans surprises. Mais ces deux blogs-là sont à l’abri de la menace cadavérique tant l’intérêt est grand pour les protagonistes d’y communiquer leurs humeurs et prises de position, se répondant parfois l’un à l’autre sans jamais signaler l’existence du blog de l’autre. Pire, la présence, fonction de la fréquence des actualisations d’articles, rend l’un et l’autre prisonniers de l’idée : même si Jean-Paul Alduy ou Christian Bourquin n’ont rien à dire, ils se doivent de « poster » pour que chacun garde son rang et ne passe pas pour pris de vacuité, fainéantise ou grandes vacances. Si 99% des blogs sont inertes, le 1% restant sont tout simplement des médias.