ECONOMIE

Le tunnel train-aéroport est enfin percé à Barcelone

La liaison ferroviaire Perpignan-aéroport del Prat arrive en 2021

Le bout du tunnel, El Prat de Llobregat, région de Barcelone, 19 décembre de 2018 © ADIF
Le bout du tunnel, El Prat de Llobregat, région de Barcelone, 19 décembre de 2018 © ADIF
Le tunnel qui permettra de relier le métro et le train à l'aéroport de Barcelone est enfin creusé, 8 ans après avoir été évoqué. Le chantier à suivre concerne l'aménagement intérieur dès 2019, puis les tests de convois, avant une mise en service en 2021.
Le tunnel reliant le réseau ferroviaire et l'aéroport de Barcelone est creusé intégralement depuis ce mercredi 19 décembre. Cette infrastructure de 4,5 km est aménagée à 28 mètres de profondeur, au départ de la gare de Sants. Celle-ci est accessible en TGV depuis Perpignan et par la ligne 3 du métro de la capitale catalane. Avant l'été 2019 seront accomplis les travaux de revêtement de ce long tunnel, qui a mobilisé jusqu'à 450 ouvriers. Suivront la pose de deux voies ferrées et des caténaires, la construction d'une gare spécifique au Terminal T2, dotée de deux quais, les premiers essais puis la validation ultime, avant une mise en service au premier semestre 2021. Cette liaison en 19 minutes, sous forme de navettes ferroviaires, débouchera directement sur le Terminal T1, donnant accès aux vols internationaux. L'aéroport de Barcelone-El Prat devrait ainsi être situé à 2 heures de la gare de Perpignan, par TGV puis train de proximité. La capitale du Roussillon profitera d'une plateforme titulaire de 50 millions de passagers cette année, tout un record. Mais le prolongement de la Ligne ferroviaire à Grande Vitesse (LGV) jusqu'à l'aéroport, envisageables en termes logiques, n'est pas encore programmée.

Pas de TGV en continuité

Le creusement de ce tunnel a coûté 400 millions d'euros, dans le cadre d'un projet dont le budget global s'élève à 620 millions, entièrement à la charge de l'Etat espagnol, via la société publique d'aménagements ADIF. Le tunnelier utilisé, long de 105 mètres et large de 12 mètres, pour un poids de 2230 tonnes, a oeuvré jour et nuit pendant huit mois, à raison d'1,6 mètre par heure.