TECHNOLOGIES

Le système BassMe, créé à Perpignan, présenté à Las Vegas

La promesse d'une révolution dans « l'écoute » du son

Démonstration du système « BassMe » © Studio-Duroy
Démonstration du système « BassMe » © Studio-Duroy

Une entreprise de Perpignan, Studio-Rurioy, a inventé le système « MyBass », qui transmet au corps les vibrations sonores. Ce procédé applicable à la diffusion de musique, au cinéma et aux jeux vidéo profitera d'une présentation mondiale dès le mois de janvier à Las Vegas, avant sa commercialisation chez nous.

L'économie du secteur digital en Pays Catalan profite de l'innovation de l'entreprise Studio-Duroy, fondée fin 2017. Cette petite société oeuvrant dans le domaine du son a inventé un procédé de diffusion des basses. Son caisson de basses personnel, intégré parmi les objets connectés, est à placer sur la poitrine des utilisateurs. Baptisé « MyBass », il permet de ressentir le son par vibrations grâce à la diffusion d’ondes issues de la multiplication des basses fréquences. Cette nouvelle expérience d'écoute est adaptée à la diffusion musicale, au cinéma et aux jeux vidéo. Studio-Duroy, entreprise lancée par Alban Duroy, Raphaël Guichard et Guillaume Lannoy, profite des talents d'inventeur, technicien, gestionnaire et graphiste de ses fondateurs.

Le système « MyBass » existe en tant que prototype fabriqué à Perpignan, dans l'attente d'une fabrication en série. Ce système connecté en bluetooth, à porter en bandoulière, sera présenté du 8 au 11 janvier 2019 au salon de référence CES de Las Vegas, notamment consacré à l'Internet des objets (IoT). Cet objet propre à révolutionner la diffusion du son devrait coûter 129 euros et équiper 240 salles de cinéma françaises d’ici 2023. Disponible en pré-commande, il sera disponible courant janvier.

BassMe est le résultat du dernier concours StartUp Week-End de Perpignan, organisé en octobre 2017. Cette entreprise installée dans la zone Tecnosud de Perpignan est l'idée d'Alban Duroy, ingénieur de 33 ans, devenu PDG de l'entreprise. Celui-ci a pressenti l'utilité d'un caisson de basses individuel, afin de compléter l'appréciation du son, comme dans les événements de type concert, ou soirée en discothèque, avec diffusion à fort volume.