Logo
sol
Barcelona
nuvols_parcials9.3º
Girona
sol3.8º
Perpignan
sol
Toulouse

Mercredi 12 décembre 2018. 00:47h
publicitat



Vidéo

Le Canigó en VTT par la cheminée, 2018

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Economie
Emmanuel Macron a inauguré au Maroc le TGV Tanger-Casablanca le 15 novembre.

L'Etat prévoit le TGV Perpignan-Montpellier en 2039

Jeudi 29.11.2018. 03:00h
Le projet de loi mobilités, présenté lundi 26 novembre à Paris, évoque la Ligne à Grande Vitesse Perpignan-Montpellier à une échéance de 20 ans. Le financement de ce projet européen reste obscur, mais l'Etat participe au lancement d'une ligne TGV au Maroc.

Le projet de Ligne à Grande Vitesse (LGV) Perpignan-Montpellier a sobrement été évoqué en conseil des ministres, lundi 26 novembre. Dans le cadre d'un projet de loi consacré aux mobilités en France, la ministre Elisabeth Borne, chargée des transports, a présenté le texte qui programme ce futur axe ferroviaire, en deux étapes, « en premier lieu des travaux de la section Montpellier-Béziers à horizon de dix ans » et la section Béziers-Perpignan « à échéance de 20 ans ». Stricto sensu, ce dernier délai induit une mise en service en 2039, date aux allures de rendez-vous de science fiction. Mais la phase d'études et le financement sont à l'état de questions. La région « Occitanie » est attendue à ce sujet car l'Etat souhaite sa mise à contribution : « les travaux seront poursuivis avec les collectivités locales afin de préciser les conditions dans lesquelles la mise en place de ressources dédiées permettrait d’anticiper le calendrier de réalisation de la ligne ». Mais certains décideurs économiques et politique de Perpignan n'y croient carrément plus.

L'Etat s'éloigne du projet

La LGV Perpignan-Montpellier, sans calendrier, manquant de signaux forts des gouvernements, c'est à dire de l'Etat, la présidence régionale, mais Carole Delga, souhaite la création d'une structure juridique consacrée au financement de la ligne. Il s'agirait d'accélérer le développement des études préalables et de lancer les travaux. Cet enjeu structurant pour l'économie du Pays Catalan est contourné par les informations nationales, mais au Maroc, le 15 novembre, le Président de la République, Emmanuel Macron, a inauguré la LGV Tanger-Casablanca.

© Thierry Miralles
© Thierry Miralles








publicitat

Commentaires

4. Dosans - 66250 11.7.2023. 21.28h

Qu'ils continuent à nous prendre pour des cons, et la situation insurectionnelle parisienne va se propager en province. Nous ne sommes pas des sous citoyens, nous payons nos impots et en réponse nous n'avons que le mépris. C'est la classe moyenne qui se rebiffe. Celle qui bosse et que l'on remercie avec des taxes. Macron n'est pas mon President, par contre c'est lui qui m'étouffe. Il n'a peut être pas de mémoire, mais c'est lui qui a été &ag...
Lire tout le commentaire


3. Cathie47 11.7.2023. 21.28h

Qu'ils commencent par réaménager et moderniser les lignes existantes. Et qu'ils oublient les LGV dévoreuses de fonds publics, dévastatrices pour nos jolies campagnes et pour les très nombreux riverains.


2. Sergio - Perpignan 09.12.2025. 23.38h

En ce qui concerne la ligne Perp/Vill il paraît qu'elle ne réouvrira pas.C'est ce qu'on dit aux gens qui veulent acheter une maison sur le circuit !!!! Quant au TGV Perpignan/Montpellier en...2039 j'ai cru que c'était un gag !!!


1. plop - Prades 09.12.2025. 14.07h

Et pour la ligne Perpignan-Villefranche, c'est pour quand ? Pas encore assez de gilets jaunes ?


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat