SOCIÉTÉ

Romain Grau défend la sécurité renforcée par l'Etat

Le gouvernement prévoit 335 millions d'euros de plus et 2500 agents supplémentaires

Le député Romain Grau à l'Assemblée nationale, Paris, 6 novembre 2018 © Assemblée nationale
Le député Romain Grau à l'Assemblée nationale, Paris, 6 novembre 2018 © Assemblée nationale
Le député Romain Grau, parlementaire des Pyrénées-Orientales, a évoqué le renforcement des moyens alloués par l'Etat à la sécurité intérieure, le 6 novembre à l'Assemblée nationale. L'élu de la République en Marche a défendu les mesures engagées, qui comportent 335 millions d'euros et 2500 agents de plus.
Le député Romain Grau, membre de la République en Marche d'Emmanuel Macron, est intervenu mercredi 6 novembre à l'Assemblée nationale, lors d'une séance consacrée à la loi de finances 2019 et à l'Administration générale et territoriale de l'Etat. L'élu des Pyrénées-Orientales a défendu le budget de la sécurité intérieure engagé par le gouvernement d'Edouard Philippe. Dans un contexte avoué de menace terroriste persistante, l'enveloppe prévue pour l'année prochaine comporte 335 millions d’euros supplémentaires, afin de renforcer la tranquillité publique. Certains bâtiments profiteront d'une rénovation, pour de meilleures conditions de travail, et 2260 policiers et gendarmes seront recrutés.

Rapporteur spécial du budget des forces de l'ordre

Le parlementaire, classé parmi les 50 personnalités de demain en France, s'est exprimé en qualité de rapporteur spécial du budget de la police et de la gendarmerie. Aux côtés du ministre de l'Intérieur, Christophe Castañer, autre Catalan, il a défendu la stratégie de l'Etat en matière de sécurité intérieure. Élu de la première circonscription des Pyrénées-Orientales, qui englobe les communes de Perpignan, Cabestany, Pollestres, Toulouges et Bompas, Romain Grau occupe également à l'Assemblée nationale la fonction enviée de membre de la Commission des Finances.

Intervention de Romain Grau, 8 novembre 2018