Logo
pluja
Barcelona
sol13.2º
Girona
sol7.7º
Perpignan
sol
Toulouse

Mercredi 19 décembre 2018. 05:36h
publicitat



Vidéo

Le Canigó en VTT par la cheminée, 2018

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Société
La mairie hésite à détruire une maison de 1890, située dans le quartier de la gare

Perpignan: menaces sur une villa de Petersen, auteur du château de Valmy

Mercredi 10.10.2018. 14:20h
La mairie de Perpignan souhaite démolir une villa nordique aux allures luxueuses, témoin de l'élan économique du Roussillon au XIXe siècle. Cette maison « Combe-Jacomet », proche de la gare, est l'oeuvre de Viggo Theodlor Dorph Petersen, architecte du château de Valmy d'Argelès-sur-mer et du château d'Aubiry de Céret.

Une oeuvre architecturale du quartier de la gare de Perpignan est visée la politique de renouvellement urbain développée par la mairie. La maison « Combe-Jacomet », conçue par l'architecte danois Viggo Theodlor Dorph Petersen, mort dans la capitale du Roussillon en 1937, est en effet promise à la démolition. Cette élégante demeure aux allures nordiques, bâtie rue Courteline en 1890, a été acquise par la Ville de Perpignan en 2012, au prix de 435 000 euros. Le maire, Jean-Marc Pujol, a délivré son permis de démolition le 16 janvier 2016, mais la pression populaire l'a fait reculer. La villa a été remise en vente, mais les offres n'ont pas contenté l'Hôtel de Ville, qui souhaiter céder cette maison pour l'euro symbolique à une association de sauvegarde du patrimoine. Or, le permis de démolition a été reconduit en juin dernier. Cette menace est insupportable pour l'Association pour la sauvegarde du patrimoine artistique et historique roussillonnais (ASPAHR) et l'association  « Perpigare ». Ces deux structures argumentent que la maison Combe-Jacomet « fait partie de notre patrimoine » et constitue un « marqueur de l'urbanisme et de l’architecture perpignanais de la fin du XIXe siècle ».Elle réclament son sauvetage patrimonial et ajoutent  « à l’heure où se développe la reconnaissance du patrimoine du XX° siècle avec des livres, des expositions, des manifestations comme Perpignan Art Deco, il serait aberrant d’abandonner à la ruine ou la démolition un bâtiment qui participe de cette richesse culturelle de plus en plus appréciée ».

Aubiry, Valmy et l'Esparrou sont signés Petersen

Parmi une quarantaine de réalisations plus ou moins majeures, le Pays Catalan doit à Petersen le Château de Valmy à Argelès-sur-Mer, le Château d'Aubiry à Céret, et le château Ducup de Saint-Paul à Perpignan. A ces références bourgeoises de la belle époque, aux tendances opulentes, s'ajoutent l'hôtel Drancourt et la Villa des tilleuls de Perpignan, ou encore le temple protestant de Collioure, le Grand hôtel du Casino de Vernet-les-bains et le château de l'Esparrou à Canet.

Maison « Combe-Jacomet », rue Courteline, Perpignan © ASPAHR
Maison « Combe-Jacomet », rue Courteline, Perpignan © ASPAHR








publicitat

Commentaires

1. sergio - Perpignan 10.7.2024. 21.26h

Villa acquise en 2012 :435 000 € (avec l'argent des contribuables je suppose), permis de démolition en 2016 ! Puis les offres d'achat n'ont pas satisfait la mairie ! enfin cette dernière souhaite céder cette bâtisse pour l'euro symbolique (pour rembourser les contribuables je re suppose) .J'ai dû manquer un épisode.


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat