ENVIRONNEMENT

20 projets de bétonisation menacent la Costa Brava

10 000 logements sont envisagés sur cette partie de la côte catalane

Pals, région du Baix Empordà © Mairie de Pals
Pals, région du Baix Empordà © Mairie de Pals
La nouvelle pression immobilière provoque des tensions sur la Costa Brava, où 10 000 appartements et autres résidences de vacances sont en projets, dans 11 communes. Ces réalisations refont surface après la crise, à Cadaqués, Pals et Begur, parmi d'autres villages.
Un ensemble de 20 projets urbanistiques est envisagés sur la Costa Brava, malgré la prise de conscience environnementale et le massacre paysager du XXe siècle. Actuellement, 11 communes sur les 22 que comprend la Costa Brava sont concernées par la relance de plans d'aménagement, souvent lancés dans les années 1970 et 1980. La pression immobilière touristique, l'appétit des promoteurs et le souhait d'activité économique justifient ces opérations, qui pourraient altérer la beauté de sites privilégiés. Les splendides plages Rodors et Els Jonquers, à Pals, face aux îles Medes, sont ainsi la cible d'un programme comportant 1108 appartements de tourisme et un grand parking. A Cadaqués, 104 appartements et un hôtel de luxe seront mis en chantier dans les prochaines semaines, dans le secteur de Sa Guarda, proche du parc naturel du Cap de Creus. Ce projet, né en 2010 mis ralenti par la crise économique, a été accéléré ces derniers mois.
 
Quand Franco voulait du béton

Cette nouvelle vague de constructions sur la Costa Brava concerne encore 265 logements et trois hôtels dans la crique d'Aiguafreda de Begur, parmi les rares restées vierge dans cette localité du Baix-Empordà. Cette réalisation envisagée dès 1975, lors de la période de bétonisation encouragée par le général Franco, devrait s'étaler sur 78 hectares. Des maisons familiales s'annoncent sur 80 hectares à Tossa de Mar, au niveau de la cala Morisca, crique de toute beauté, tandis qu'un ensemble de 40 logements se profile à Llançà, en première ligne face à la mer. A Palamós, une résidence de luxe, incluant 72 appartements, en première ligne, remplacera la Pineda d’en Gori, aux arbres centenaires.

40% du parc immobilier est sur la côte

Au total, la pression immobilière en cours sur la Costa Brava se traduit par 10 000 appartements en projet. Cette perspective monstrueuse fait réagir la fédération citoyenne et écologiste SOS Costa Brava, qui rassemble 18 associations. Particulièrement remontée contre le projet visant Pals, cette structure militante déplore que 40% du parc immobilier de la province de Girona, de Portbou à Puigcerdà, soient situés sur la Costa Brava. Ses responsables affirment : « nous aurions dû dire "assez" il y a déjà longtemps ! ».


Le secteur de « Sa guarda » de Cadaqués

Cadaqués, Alt Empordà © Dan HillTossa de mar, Baix Empordà © Ajuntament de Tossa de mar