TECHNOLOGIES

L'ingénierie solaire catalane captive la Chine

Le GICB de Banyuls-sur-mer accueille une délégation

La délégation chinoise autour du docteur-ingénieur Daniel Mugnier, salarié chez Tecsol, Banyuls-sur-mer, 3 juillet 2018 © Tecsol
La délégation chinoise autour du docteur-ingénieur Daniel Mugnier, salarié chez Tecsol, Banyuls-sur-mer, 3 juillet 2018 © Tecsol

Six ingénieurs délégués par l'Etat chinois ont exploré les installations de climatisation naturelles installées par la société Tecsol aux gandes caves vinicoles de Banyuls-sur-mer, le 3 juillet. Cette visite asiatique souligne l'intérêt de l'ingénierie solaire catalane au niveau mondial.

L'expertise du Pays Catalan en matière d"énergie solaire se confirme, à l'image de la visite d'une délégation chinoise sur la Côte Vermeille, le 3 juillet. Le bureau d'études Tecsol, basé à Perpignan, via son responsable de recherche et développement, Daniel Mugnier, a accompagné un groupe de décideurs venus de Pékin aux caves du Groupement Interproducteurs Collioure Banyuls (GICB), à Banyuls-sur-mer. Ce groupe d'ingénieurs asiatiques a exploré avec délectation la climatisation solaire de cet historique site vinicole. Ces managers, hommes et femmes, rattachés au Centre de recherche et d’innovation technique dans le bâtiment de Pékin, organisme d'Etat employant 8000 salariés, ont saisi la pertinence des installations banyulenques, installées en 1991. Ils ont apprécié l'efficacité d'une climatisation solaire par temps de canicule, d'autant que le site n'a rien perdu en performances depuis sa mise en service.

Un réseau d'eau gelée

Le système de refroidissement du GICB inclut 130 m² de capteurs sous vide, inclinés à 15°, déployant une puissance de refroidissement atteignant jusqu'à 35 kilowatts. Ce site écologique sollicite l'ébullition d'une solution d'eau et de bromure de lithium, apte à produire du froid. Cette solution est diffusée dans les caves par un réseau d'eau glacée.


El GICB, Banyuls de la marenda © Tecsol