Billboard - Agència Catalana de Turisme - ACT - El Vendrell Dentsuaegis

SOCIÉTÉ

Perpignan: immigration choisie pour deux viticulteurs japonais

Rié et Hirofumi Shoji produisent du vin nature à Banyuls-sur--mer

Rié et Hirofumi Shoji, couple de vignerons à Banyuls-sur-mer © VTV
Rié et Hirofumi Shoji, couple de vignerons à Banyuls-sur-mer © VTV
Un couple de viticulteurs japonais de talent, Rié et Hirofumi Shoji, était menacé d'expulsion du territoire français par la préfecture des Pyrénées-Orientales. Mais ces producteurs de vin nature à Banyuls bénéficient de sympathie populaire et politique.
La préfecture des Pyrénées-Orientales a indiqué jeudi 5 juillet engager le réexamen de la demande de titre de séjour formulée par un couple de viticulteurs de nationalité japonaise, établi dans le territoire. Rié et Hirofumi Shoji, qui vivent en France depuis 2011 et sont installés à Banyuls-sur-mer, étaient menacés d'expulsion par les services de l'Etat. En avril dernier, ils avaient reçu une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) et s'apprêtaient à partir, mais leur situation a ému l'opinion et une pétition lancée en leur faveur a séduit 50 000 signataires. Ces deux asiatiques de talent sont désormais invités par la préfecture à « communiquer de nouveaux éléments sur leur dossier de demande de titre de séjour ». Ces deux virtuoses, qui exploitent 3,5 hectares de vigne sur les hauteurs de la ville de Maillol, sera réétudié. Après l'aveuglement administratif, l'Etat choisit implicitement l'immigration choisie en misant sur deux personnes à valeur ajoutée. Mariés depuis 2014, Rié et Hirofumi Shoji produisent du vin nature estampillé du nom catalan de Pedres Blanques, vendu notamment au Celler de Can Roca, à Girona, meilleur restaurant du monde en 2016.