SOCIÉTÉ

La nouvelle synagogue de Perpignan ouvre le 20 juin

Un lieu de culte juif en hyper-centre, rue de la cloche d'or

Daniel Halimi, président de la communauté Israélite de Perpignan et des Pyrénées-Orientales © DCP
Daniel Halimi, président de la communauté Israélite de Perpignan et des Pyrénées-Orientales © DCP
L'ancienne école Lavoisier, au coeur de Perpignan, sera la nouvelle synagogue de la ville à compter du 20 juin. La communauté israélite de la capitale du Pays Catalan y aura ses commerces communautaires à la rentrée.
La communauté juive de Perpignan, forte de 4000 membres, inaugurera sa nouvelle synagogue le 20 juin. Ce lieu de culte a été aménagé rue de la cloche d'Or, à l'ancienne école laïque Lavoisier, rebaptisée « El Pati » lorsqu'elle abritait un lieu festif en 2016 et 2017. Les 800 familles de religion hébraïque du Pays Catalan y profiteront d'un espace moderne et sécurisé, reconditionné sur un budget de 300.000 euros issus de dons de fidèles. Le chantier, entamé en novembre 2017, a transformé l'ancien établissement scolaire en espace de prière et de commerces. Une épicerie et une boucherie casher y prendront place à la rentrée. Cette nouvelle synagogue est dénommée « «Espace Hameiri », allusion au rabbin catalan Menahem Hameiri, né et mort à Perpignan (1249-1316).

Abandon du projet de lieu de culte juif de l'Espace Méditerranée

L'ancienne école Lavoisier, désaffectée depuis 2007, présente une surface de 2000 m² et une cour de 600 m². En septembre 2017, la mairie de Perpignan l'a cédée à la communauté israélite de la ville au prix de 230 000 euros. La nouvelle synagogue remplacera celle de la rue Arago, dans le quartier Saint-Mathieu, trop étroite et dégradée. Elle supplantera un projet de déménagement sur 400 m² au sein d'un immeuble de l'Espace Méditerranée, en vertu de l'hostilité des copropriétaires. L'été 2015, l'intellectuel Jean-Pierre Bonnel jugeait que cette dernière implantation « si près du centre-ville ne peut que tenter des antisémites radicaux ».