Logo
nuvols_parcials24º
Barcelona
nuvols23.9º
Girona
sol25.9º
Perpignan
sol15º
Toulouse

Samedi 23 juin 2018. 04:29h
publicitat



Vidéo

Exercice crash d'Avion, Perpignan, avril 2018

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Politique
La porte-parole gouvernementale dénonce une Espagne « impérialiste »

La Catalogne ne lâche rien et n'exclut pas une déclaration unilatérale d'indépendance

Mardi 5.6.2018. 03:00h
Elsa Arcadi, porte-parole du nouveau gouvernement catalan, ne renonce pas à une proclamation d'indépendance et souhaite profiter des points faibles de l'Etat espagnol, qu'elle juge plus « impérialiste » que « démocrate ».

La Catalogne a retrouvé un gouvernement avec l'installation de ses 13 ministres-conseillers, samedi 2 juin à Barcelone. Privée d'autonomie politique depuis que l'article 155 de la Constitution espagnole lui avait été appliquée en octobre 2017, elle retrouve aussi un Président, l'éditeur Joaquim Torra, successeur de Carles Puigdemont. Ce dernier, exilé à Berlin, supervise les stratégies à distance, soutenu par un dispositif de contributions citoyennes permanentes. Dans la capitale catalane, la porte-parole de l'exécutif, Elsa Artadi, annonce que la feuille de route gouvernementale reste inchangée. Ce lundi 4 juin, elle indiquait sur la station publique Catalunya Ràdio ne pas renoncer à une déclaration unilatérale d'indépendance et affirmer l'idée de profiter de « faiblesses » de l'Etat espagnol pour obtenir la souveraineté catalane. Malgré les interpellations, incarcérations et intimidations madrilènes, la Generalitat ne lâche rien. Sa porte-parole estime que le droit à l'autodétermination est « irrenonçable » et condamne les « attitudes plus impérialistes que dignes d'une démocratie » manifestées par l'Espagne.

Pressentie à la présidence

Elsa Artadi, membre de la coalition « Junts per Catalunya » (Ensemble pour la Catalogne) et du Parti Démocrate Européen Catalan (PDeCAT), précise les visées générales. Cette économiste barcelonaise née en 1976, diplômée de l'Université de Harvard, puis professeur à Milan, a été consultante et membre du comité scientifique de la Banque Mondiale à Casablanca. Pressentie comme première femme de l'Histoire à pouvoir présider la Generalitat de Catalogne, cette personnalité attend patiemment son tour, après avoir assumé le rôle de conseillère économique de Carles Puigdemont et crevé les écrans de télévision par un phrasé clair, assorti d'une évidente blondeur.

Elsa Artadi, porte-parole du gouvernement catalan © ACN
Elsa Artadi, porte-parole du gouvernement catalan © ACN








publicitat

Commentaires


Aucun commentaire sur cet article



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat