ENVIRONNEMENT

Un ours aperçu à Puyvalador fin avril

Un plantigrade identifié fin avril entre le Capcir et du Donnezan

Ours brun © Daniel Iravals
Ours brun © Daniel Iravals
En marge de toute communication ministérielle, la présence de l'ours en Pays Catalan est avérée. Un plantigrade circulait fin avril dans la forêt de la commune de Puyvalador, en Capcir.
La présence de l'ours en Pays Catalan, précisément dans la région en Capcir, en août 2017, a été confirmée le 12 mai dernier par le rapport annuel du réseau Ours Brun, fondé sur les observations de l'Office National des Forêts (ONF). Mais cette présence s'est renouvelée tout récemment, selon une information délivrée par Pierre Bataille, maire de Fontrabiouse, commune du Capcir dans laquelle l'animal avait été photographié l'année dernière. Cette fois-ci, une identification a été effectuée dans la commune voisine de Puyvalador, à l'extrême Sud des Pyrénées-Orientale, fin avril 2018. Un spécimen, probablement le même, a été observé quelques jours après aux abords du village de à Rouze, dans le département de l'Ariège, 10 km au Sud à vol d'oiseau. « Nous savons ces détails grâce au "réseau", mais le filtre est épais », admettait Pierre Bataille, le 27 mai sur la station France Bleu Roussillon. Cet élu de la Communauté de Communes Pyrénées catalanes est également membre du Comité de massif des Pyrénées, qui siège à Toulouse. Il s'inquiète des errances du plantigrade dans les forêts du Capcir : « que dois-je dire aux éleveurs, que dois-je dire aux touristes ? ».

Après 2010 et 2017, l'année 2018 signale le retour de l'ours sous les latitudes nord-catalanes, où l'on ne déplore aucun incident comparable aux attaques observées sur à
un humain en 2008 et sur du bétail en 2009, dans la région de Lleida.

Puyvalador-Rouze, entre Pays Catalan et Languedoc