ECONOMIE

78 millions d'euros pour le « smart port » du Barcarès prévu en 2023

Un chantier colossal pour moderniser les infrastructures touristiques

Le port du Barcarès, Roussillon, Pays Catalan © Alban Nieto
Le port du Barcarès, Roussillon, Pays Catalan © Alban Nieto
Le Barcarès souhaite se renouveler entièrement afin de répondre aux défis touristiques des prochaines décennies. La mairie lance avec les sociétés NGE et Vinci un vaste projet de réaménagement à finaliser en 2023.
Un ambitieux programme de réaménagement du Barcarès, engagé par la municipalité dirigée par le maire Alain Ferrand, est en train de prendre place. Ce dispositif doit requalifier la station balnéaire, dont le lancement était signalé en 1967 par l'échouage volontaire du paquebot de Lydia, symbole des lieux. Le port actuel, répondant au modèle des années 1970, se sera métamorphosé en 2023, à l'issue d'un gigantesque chantier porté par un budget tout aussi gigantesque, de 72 millions d'euros. Cette réalisation vient d'être confiée par la mairie du Barcarès à la société NGE, amenées dans ce but à fonder une Société d'économie mixte à opération unique (SEMOP), à laquelle participera le puissant groupe Vinci Construction France.

Le Barcarès 2.0

Ces travaux, attendus dès 2019, doivent renforcer la cohérence entre le village, les plages, le port de plaisance et la lagune du Barcarès. Ils comportent la sécurisation et la revalorisation de l’espace portuaire et de ses équipements, de nouvelles constructions immobilières à caractère résidentiel sur des terrains fournis par la commune, ainsi que la création de commerces et services. Cette opération, vers un Barcarès 2.0, vise une redynamisation générale au travers de ce « smart port », signe de renouveau. Nombre d'emplois sont attendus pour cette transformation, dans l’ensemble des métiers du bâtiment et des travaux publics.