POLITIQUE

Le député Romain Grau, dirigeant de la France des années 2020

Le parlementaire fait partie des « 50 personnalités de demain »

Romain Grau, député des Pyrénées-Orientales © RC
Romain Grau, député des Pyrénées-Orientales © RC
Selon les critères du pouvoir, de l'ascension et de la notoriété, le vivier de personnalités aptes diriger la France de demain est étudié par le journaliste Romain Chetaille Son ouvrage « 50 Personnalités de demain » consacre deux pages à Romain Grau, député des Pyrénées-Orientales.
Candidat déclaré à la mairie de Perpignan en 2020, élu député de La République en marche (LREM) en 2017, Romain Grau figure dans l'écurie des élites françaises de demain. Le 24 février dernier, le parlementaire de 43 ans était distingué par le quotidien Le Figaro, qui titrait « À peine élus, des députés En marche ! prêts à lâcher l'Assemblée pour devenir maires ». Il affirmait « Je suis prêt à abandonner mon mandat national pour mieux servir les Perpignanais » et soulignait sa « légitimité électorale », avant de jouer la simplicité : « C'est assez naturel, pour moi ». Son attachement catalan n'entrave pas l'élan de l'intéressé, qui apparaît sur deux pages du livre « 50 Personnalités de demain », signé Romain Chetaille. Cet auteur, à la tête des Éditions du pouvoir, spécialisées dans l'information politique, sélectionne les profils en pleine ascension politique, institutionnelle ou économique, qui « feront la France de la prochaine décennie ». Le député et conseiller départemental des Pyrénées-Orientales, partisan d'Alain Juppé lors de la primaire de la droite, en 2016, y révèle un riche CV. Son point central, fondateur de crédibilité, est d'avoir partagé avec Emmanuel Macron la promotion Senghor de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA), en 2002-2004.

Le « Monsieur fiscalité » des années 2020 ?

Romain Grau, avocat fiscaliste titulaire d'un parcours dans l'économie réelle, au travers de la société aéronautique perpignanaise EAS, dotée de 250 salariés, s'affiche parmi ceux qui « encore loin des projecteurs », sous-entendu des projecteurs de Paris, « rédigent les propositions, chiffrent les projets, mûrissent les réflexions, préparent les arbitrages et assurent la mise en œuvre des décisions ». Sur scène en Pays Catalan, encore en coulisses à l'échelle de la France, l'ancien premier adjoint au maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, est rapporteur pour le groupe LREM à l'assemblée nationale de la proposition de loi sur les paradis fiscaux et sur les contentieux fiscaux de l’Etat. Sera-t-il, après 2020, le « Monsieur fiscalité ? » d'une France où le Président Macron accomplirait un second mandat ? Un secrétariat d'Etat afférant à ce volet crucial des finances nationales serait dans ses cordes D'autant que le chef de l'Etat et son Premier ministre, Edouard Philippe, mobilisent les compétences issues de l'ENA, réformatrices et introduites dans les réseaux parisiens. Dans cet entre-soi, Romain Grau dispose d'atouts absents des Pyrénées-Orientales depuis des lustres. Paré pour affronter l'adéquation de la France aux exigences du siècle, le quadragénaire est désormais recommandé par une publication de référence.