Logo
nuvols_parcials28.4º
Barcelona
nuvols_parcials26.4º
Girona
nuvols_parcials20.6º
Perpignan
nuvols_parcials24.2º
Toulouse

Dimanche 20 mai 2018. 17:52h
publicitat



Vidéo

Collioure en drone et motion design 360°

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Politique
Le vice-président du Front National reconnaît l'existence de prisonniers politiques en Espagne

Louis Aliot condamne l'emprisonnement d'indépendantistes catalans

Samedi 5.5.2018. 04:00h
Le député des Pyrénées-Orientales et vice-président du Front Natiional, Louis Aliot, s'oppose à l'indépendance de la Catalogne. Mais il réprouve le comportement de l'Etat central espagnol, qui a procédé à l'incarcération de personnalités au nom de leurs idées politiques.

Naturellement souverainiste pour la France, Louis Aliot n'est pas souverainiste pour la Catalogne, mais a reconnu son statut de « pays », lors d'un entretien sur France Bleu Roussillon, ce vendredi 4 mai. Interrogé sur l'incarcération de partisans de l'indépendance catalane, le vice-président du Front National a estimé «ces gens-là ont agi en totale opposition avec les règles de la constitution espagnole et de la loi, dans un extrémisme fou». Le député d'extrême droite a cependant modulé son propos, en ajoutant un «mais», à propos de ces neuf élus politiques ou personnalités indépendantistes mis en prison aux motifs de sédition et de rébellion. Il a poursuivi «je ne comprends pas qu'au XXIe siècle, pour des idées politiques (...) ils soient en prison (...) ils n'ont rien à faire en prison». Louis Aliot a recommandé une «concertation avec le pouvoir à Madrid» avant d'affirmer que les souverainistes catalans «doivent accepter que la Catalogne en peut pas être indépendante parce qu'il n'y a pas de majorité pour qu'elle soit indépendante».

Intéressé par la question catalane

Louis Aliot n'est pas indifférent à la question catalane. En 2016, eurodéputé et chef de l'opposition à la mairie de Perpignan, il avait saisi la Commission européenne au sujet de l'adhésion d'une Catalogne indépendante à l'Union européenne : «la Commission compte-elle soutenir le gouvernement espagnol dans sa volonté de maintenir l'unité de l'Espagne ou bien entend-elle ouvrir un dialogue avec le nouveau chef du Gouvernement indépendantiste catalan ?». Cette prise de position s'était inscrite dans le contexte de la fraîche élection du nouveau président indépendantiste de la Catalogne, Carles Puigdemont.

Louis Aliot, député FN des Pyrénées-Orientales © Mélody Miguet
Louis Aliot, député FN des Pyrénées-Orientales © Mélody Miguet








publicitat

Commentaires

1. David - Cornellà de Llobregat 08.11.2023. 16.00h

És que a França es pot ser d'ultradreta i demòcrata. A Espanya, en canvi, es pot ser totalitari i de centreesquerra. No sé si m'explico.


5 -10 -20 -Tous
1



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Here you can play avalon slots online and play rhyming reels slots for free.

Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat