ECONOMIE

Leclerc sauve l'appli WineAdvisor conçue à Perpignan

Le « Shazam - Facebook du vin » a été lancé en 2014

© WineAdvisor
© WineAdvisor
Perle de l'économie digitale du Pays Catalan, l'appli Wine Advidor, procédé de reconnaissance et de partage d'infos vinicoles, affiche 600.000 adaptes et se voit achetée par les hypermarchés Leclerc.
L'automne 2015, nous annoncions l'envolée de l'application pour smartphones « WineAdvisor », créée en Pays Catalan. Ce  procédé, adressé aux consommateurs de vin les plus éclairés, porte le même nom que l'entreprise qui l'a fait naître. A la fois social et vinicole, considéré comme le Facebook et le Shazam des amateurs, il avait alors bénéficié d'une levée de fonds de 500.000 euros, assurant son développement. Ce vendredi 6 avril 2018 a été communiqué le rachat de WineAdvidsor par la société Leclerc. Le premier groupe français de super et hypermarchés a acquis l'appli imaginée, conçue, testée et commercialisée depuis Perpignan, titulaire de 600.000 utilisateurs réguliers, pour 2,8 millions d'étiquettes scannées depuis son lancement, en mai 2014, par les spécialistes d'e-commerce Cédric Morelle et Alexandre Thériot, rejoints par Dominique Laporte, Meilleur Sommelier de France. « Le groupement E.Leclerc acquiert aujourd’hui le site WineAdvisor, l’une des premières applications d’origine française sur les vins », a indiqué Michel-Edouard Leclerc, le PDG du groupe.

Sauvés de la liquidation

En réalité, la start-up catalane, proche de la liquidation judiciaire, est littéralement sauvée par Leclerc, qui s'engage à conserver ses six salariés. Elle restera basée dans la capitale du Roussillon. WineAdvisor, qui permet le scan d'une étiquette relié à des informations précises sur le vin visé, permet également de noter et de partager des informations sur des vins. Sur le même principe que l'appli de reconnaissance musicale Shazam, la technologie du Roussillon identifie instantanément une bouteille au travers d'une photographie d’étiquette prise avec un smartphone.