CULTURE

Perpignan: Gallissaires crée un livre provoc de 16 mètres

Cet artiste excentrique est un descendant de la famille Bauby

« Jour blanc », Alexis Gallissaires © Alexis Gallissaires
« Jour blanc », Alexis Gallissaires © Alexis Gallissaires
L'artista Alexis Gallissaires, âgé de 38 ans, se distingue en publiant un libre d'émois personnels, d'une longueur de 16,10 mètres. Ce créateur fait partie de la famille Bauby, créatrice du centre d'art Sant Vicenç de Perpignan.
Petit neveu du fondateur de l'amateur d'art perpignanais Firmin Bauby, fondateur en 1942 des ateliers de céramique Sant Vicenç, Alexis Gallissaires, publie au livre au format insolite. Sans lien visible avec la fête du livre et de la rose en Catalogne, la Sant Jordi, célébrée dans le monde entier ce lundi 23 avril. Ce créateur passé par l'école des Beaux-Arts de la capitale du Roussillon publie aux éditions Allia un ouvrage en forme de frise dépliante, façon accordéon, d'une longueur de 16,10 mètres. Cet objet insolite reproduit une fresque exposée au musée Hyacinthe Rigaud de Perpignan jusqu'au 2 juillet. Sur cette création intitulée « Jour blanc », l'auteur âgé de 38 ans raconte les rêveries et cauchemars de son alter ego littéraire, sur une seule bande de papier. Le musée de la rue de l'Ange souligne « Fruit d’un travail de quatre années, Jour Blanc est une tentative unique de transcrire en mots et en images les visions hallucinées et cacophoniques d’un corps sous l’emprise de la drogue. Sur 25 mètres fusionnent textes et dessins dans un maelström d’où émerge une vie grouillante et désordonnée, dans une expérience synesthésique d’une rare intensité où l’onirisme et la candeur de l’enfance se mêlent au cauchemardesque ».

De la provocation, déjà en 2011

Alexis Gallissaire, architecte, styliste et dessinateur, s'était fait remarquer en 2011 à Figueres. Cet artiste excentrique avait fait scandale au festival Ingràvid en présentant un portrait au crayon du monstre autrichien Josef Fritzl, révélé aux yeux du monde en 2008. Cet individu avait séquestré sa fille pendant 24 ans, dans une cave-bunker, et lui avait fait sept enfants. Cette oeuvre, vouée à illustrer un roman graphique de Gallissaires, avait choqué le public.