Logo
sol19º
Barcelona
sol16º
Girona
nuvols_parcials21º
Perpignan
nuvols_parcials14º
Toulouse

Vendredi 22 septembre 2017. 11:46h
publicitat



Vidéo

Visa Pour L'image - International Festival of Photojournalism

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Politique
L'extrême droite devrait cristalliser les oppositions au second tour des législatives

Victoire garantie d'En Marche en Pays Catalan face au FN

Lundi 12.6.2017. 17:00h
Les candidats de la République en Marche (REM) dans les Pyrénées-Orientales, tous qualifiés pour le second tour des élections législatives, devraient tous gagner. Quatre duels contre le Front National laissent présager des fronts républicains informels dans les quatre circonscriptions du territoire.

Le second tour des élections législatives en Pays Catalan devrait se conclure par un grand slam de la formation La République en Marche (REM). Comme le soulignait dès la fin mai une étude de l'analyse digital Anthony Veyssière, le parti présidentiel devrait voir l'élection de ses quatre candidats. Sur la 1e circonscription, l'échéance de ce dimanche 18 juin devrait permettre la victoire de Romain Grau, détenteur du résultat de 31,75% au premier tour, le résultat le plus important obtenu parmi les « marcheurs » dans les Pyrénées-Orientales. Le 1er adjoint au maire de Perpignan, soumis à une pression médiatique sur fond d'intentions anonymes à éclaircir, affrontera le FN Alexandre Bolo, titulaire de 20,26%. Responsable départementale du Mouvement Démocrate et vice-président du mouvement territorial L'Olivier, Christine Espert est l'autre personnalité promise à un siège au Palais Bourbon, à Paris. Celle-ci a attiré 29,11% des suffrages exprimés sur la 2e circonscription, contre 30,80% pour le médiatique Louis Aliot, vice-président du Front national et chef de l'opposition à la mairie de Perpignan.

Des « fronts républicains » informels contre l'épouvantail FN

Une autre performance de REM est soulignée sur la 3e circonscription dess Pyrénées-Orientales par Laurence Gayte, qui a recueilli 22,70% contre la FN Sandrine Dogor, à 19,28%. Le Mouvement En Marche a également remporté son ticket pour le second tour sur la 4e circonscription, où son référent départemental, Sébastien Cazenove, a réalisé un score de 29%, contre 20,02% pour le FN Stéphane Massanell. Dans le cadre d'un report de voix devenu classique, les quatre sièges de députés du Pays Catalan devraient ainsi revenir à la formation transversale d'Emmanuel Macron en vertu de la présence de l'extrême droite. A l'instar de la division des camps organisée en son temps par François Mitterrand, En Marche profiterait ainsi du statut d'épouvantail politique détenu par le parti de Marine le Pen.

Législatives en Pays Catalan : tous les résultats.

Romain Grau, Sébastien Cazenove et Christine Espert, probables futurs députés des Pyrénées-Orientales. Préfecture des Pyrénées-Orientales, 11 juin 2017 © Communication Christine Espert
Romain Grau, Sébastien Cazenove et Christine Espert, probables futurs députés des Pyrénées-Orientales. Préfecture des Pyrénées-Orientales, 11 juin 2017 © Communication Christine Espert








publicitat

Commentaires


Aucun commentaire sur cet article



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Here you can play avalon slots online and play rhyming reels slots for free.

Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat