SOCIÉTÉ

Perpignan-Bas-Vernet, 6e quartier le plus pauvre de France

Les chiffres de l'Insee révèlent 67% de pauvreté dans ce secteur

Quartier du Bas-Vernet, Perpignan © ANRU
Quartier du Bas-Vernet, Perpignan © ANRU
La pauvreté à Perpignan est signalée par l'Insee, qui observe un taux de 67,5% dans le quartier du Bas-Vernet. Dans ce secteur, près de la moitié des habitants vit avec des revenus compris entre 300 euros par mois.
Avec un taux de pauvreté de 67,5 %, le quartier perpignanais du Bas-Vernet,  délimité part le fleuve de la Têt, est le sixième secteur le plus pauvre du territoire. Cette contre-performance est dévoilée par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), auteur d'une liste des quartiers les plus en difficulté basée sur les chiffres démographiques de 2012. Doté d'un taux de 87 %, le quartier « Résidence Sociale Nicéa », à Nice, est le plus pauvre des quartiers prioritaires de France, suivi du quartier « Jeanne D’Arc – Clisson », situé dans le 13e arrondissement de Paris, avec un taux de 74,8 %.

300 a 600 euros pour vivre

Pour établir ces données, le critère choisi est celui du seuil de pauvreté, situé en deçà de 60 % du niveau de vie médian, soit 1 000 euros pour une personne seule et 2 500 euros pour une famille avec deux enfants âgés de plus de 14 ans. Pour le Bas-Vernet et les autres quartiers concernés, il n'est ainsi pas question de « grande pauvreté », mais le niveau élevé de précarité qui y est observé met à jour une concentration de difficultés sur un territoire particulier. Selon l'Insee, la moitié des personnes concernées vivent en réalité avec un revenu situé entre 300 et 600 euros mensuels.