Logo
sol20.1º
Barcelona
sol21.5º
Girona
sol21.4º
Perpignan
nuvols14º
Toulouse

Mercredi 25 avril 2018. 10:40h
publicitat



Vidéo

Collioure en drone et motion design 360°

Newsletter

Vous recevrez très bientôt les infos de La Clau

Nom


e-mail


     

   


Syndication


Actualité


Société
Les partis politiques DLF, CDC et PG refusent la formule du Conseil de surveillance

Parking payant à l'hôpital de Perpignan: ils disent non

Mercredi 3.2.2016. 22:00h
Le Conseil de surveillance du centre hospitalier de Perpignan prévoit de rendre payants les parkings de l'établissement. Ce changement est refusé par plusieurs partis politiques, outrés qu'un lieu public fasse appel au porte-monnaie des particuliers

Le projet de mise en place d'un système payant pour accéder aux aires de stationnement de l'hôpital de Perpignan, révélé ce mercredi 3 février, n'est pas du goût des partis politiques Debout la France (DLF), Convergence Démocratique de Catalogne (CDC) et Parti de gauche (PG 66). DLF ironise par communiqué : «Va-t-on payer le parcmètre avec la carte vitale ?». Le parti souverainiste avise que cette décision serait une «punition collective» alors qu'il s'agit officiellement d'éliminer les voitures-ventouses, selon la décision du Conseil de surveillance de l'hôpital. DLF suggère un «système de lecture de plaques d’immatriculation aux entrées du parking» pour contrôler les séjours abusifs.

La santé, un «sanctuaire à préserver»

La lecture numérique des plaques d'immatriculation est également proposée par Philippe Simon, responsable de la section CDC de Perpignan, pour lequel «le domaine de la santé est un sanctuaire à préserver». Selon lui, les membres du Conseil, à savoir la mairie de Perpignan, la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée et le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, doivent arrêter la procédure de mise en place de parcmètres, car un service public «se doit d’éliminer toute discrimination sociale». De son côté, le PG 66 estime que «la maladie devient commerce» et dénonce un «scandale mercantile». Le parti de Jean-Luc Mélenchon appelle les élus à «condamner fermement cet indécent projet et à s’y opposer avec vigueur».

Centre hospitalier de Perpignan © La Clau
Centre hospitalier de Perpignan © La Clau








publicitat

Commentaires

7. mixel 03.2.2016. 22.00h

pou MOI message 4....aïe, avec votre système de traçage, vous faites comment pour enregister les voitures, ou plutot comment vous faites pour trier les ventouses et les autres ? et comment vous faites pour actualiser la base de données des "autorisés"qui le fait ?,....sans faire une usine à gaz ? et l'employé qui vient avec la voiture de sa femme ? ou une autre vehicule ? après y a un autre problème ; la mise en fourriè...
Lire tout le commentaire


6. Sergio - Perpignan 03.2.2016. 22.00h

Depuis lundi je me rends en visite à l'hôpital tous les jours, aucun problème pour se garer.J'accompagne deux personnes âgées à mobilité "difficile".Soit l'on souhaite améliorer l'occupation du parking en pistant les stationnements abusifs, c'est relativement facile, soit on veut engranger un maximum de fric "that is the question".


5. osset66 03.2.2016. 22.00h

Les hôpitaux de Montpellier le font. St Pierre à Perpignan aussi... Il y a des abus..de stationnement et pas que dans le parking... Même que l'été des voisins proches!!!! viennent avec leur marmaille squater le hall d'accueil pour y être au frais.


4. moi - perpignan 03.2.2016. 22.00h

Effectivement faire payer le parking est une aberration ! Cette solution ne reflète pas l'intelligence humaine ! La solution du ticket constituerait une usine à gaz coûteuse et chronophage. La lecture numérique des plaques d'immatriculation aurait le mérite de traquer les véhicules ventouses et d'améliorer la sécurité du site. Un panneau d'avertissement à l'entrée stipulant les conditions et tout contrevenant sera invit&...
Lire tout le commentaire


3. mixel 03.2.2016. 22.00h

c'est tout à fait mon idée aussi : les patients qui vienne en consultation ou les visiteurs de malades prennent un ticket de péage à l'entrée de la barrière.....quand ils quittent le service il obtiennent un ticket qui ouvre la barrière. pour les gens qui ne sont pas dans ce cas, il peuvent tout de même rentrer et acquittent un droit de parking pour sortir....suivant la politique du conseil de surveillance, le tarif peut être dé...
Lire tout le commentaire


5 -10 -20 -Tous
1
-
2 >



Commentaires

Votre commentaire, envoyé avec succès, sera validé très bientôt.
publicitat


Here you can play avalon slots online and play rhyming reels slots for free.

Les commentaires liés aux informations publiées par La Clau engagent exclusivement la responsabilité de leurs auteurs et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de La Clau.
© la-clau.net, 2006-
Blogs | Crédits | Mentions légales | PUBLICITÉ | CONTACT
some rights reserved   generalitat