POLITIQUE

42% des Espagnols soutiennent un référendum en Catalogne

L'opinion publique diverge de la classe politique sur le droit à choisir

Madrid © Europe people
Madrid © Europe people
Si la classe politique espagnole refuse catégoriquement un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, à l'exception du parti Podemos, la rue pense différemment. Un sondage indique que 42,6% des Espagnols approuvent l'idée d'une consultation.
La constitution d'un gouvernement n'est pas encore acquise en Espagne, suite à l'éclatement des rapports de force politiques provoqué par les élections du 25 décembre 2015. Parmi les formations en mesure d'influer sur les stratégies à venir, seul le parti anticapitaliste Podemos s'est prononcé à plusieurs reprises pour un référendum sur l'indépendance de la Catalogne. Mais en marge des appareils, l'opinion publique du pays change sur cette question, car 42,6% des Espagnols sont favorables à une telle consultation. Selon un sondage réalisé par l'institut Acceso Election Talks, les partisans de cette solution comparable à celle du Royaume-Uni envers l'Ecosse sont seulement 5,9% chez les sympathisants du Partido Popular (PP), 37,1% chez ceux du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE) et 86,2% chez ceux de Podemos. Les électeurs du parti Ciudananos approuveraient ce droit à décider à hauteur de 25,1%, contre 70,2% pour ceux des post-communietes Izquierda Unida.

Par territoires, 80,2% des personnes interrogées en Catalogne approuveraient un référendum, contre 40,4% dans la région de Madrid, 59,4% au Pays Basque et 32,3% en Andalousie.