POLITIQUE

Ce Perpignan qui veut l'extrême droite

Le Front National dépasse 50% dans certains lieux du Nord et au Sud

Perpignan, secteur Vertefeuille du quartier du Moulin à vent © Google street view
Perpignan, secteur Vertefeuille du quartier du Moulin à vent © Google street view
Le premier tour des élections régionales a donné 12.000 voix au Front National à Perpignan. Des pointes dépassant 50% sont observées au Nord, dans le quartier du Vernet, et au Sud, dans le quartier du Moulin-à-vent, tandis que ce seuil est frôlé à l'Est.
Le premier tour des élections régionales dans les Pyrénées-Orientales, ce dimanche 6 décembre, a offert une large avance au Front National, notamment à Perpignan. En données absolues, les performances de l'extrême droite se traduisent par 12.000 bulletins portés sur la candidature de Louis Aliot, une performance inférieure de 1000 voix par rapport au premier tour des municipales de 2014. Mais la mobilisation importante de l'électorat FN, par rapport aux autres, offre à la formation de Marine Le Pen de nouveaux résultats détonants dans la capitale du Roussillon.

Le Vernet, territoire FN

Du Nord au Sud de Perpignan, l'empreinte du FN varie selon la distance avec le centre. Les bureaux 601 et 603 de l'école primaire Léon Blum ont offert respectivement 53,31% et 50,69% des suffrages à l'extrême droite. Ce phénomène de la périphérie Nord, dans le quartier du Vernet, ostensiblement cosmopolite, est complété par les 53,61% du bureau 609 du groupe scolaire Emile Roudayre, dans le secteur du Bas-Vernet, mitoyen de la partie centrale du centre-ville, de l'autre côté de la frontière sociologique du fleuve Têt. La mairie de Quartier Nord, également au Vernet, enregistre 47,37% dans son bureau 613.

Le nouveau Perpignan veut du FN

Le coeur historique de Perpignan signale les plus faibles résultats du FN, dont 25,10% au groupe scolaire Jordi Barre, dans le quartier Saint-Matthieu, et 29,81% au Couvent des minimes, à la lisière du quartier Saint-Jacques. A l'extrême Sud, l'extrémité du quartier du Moulin à vent, aux apparences de non-lieu, quasiment vierge de toute construction il y a 30 ans, réitère les résultats des municipales, avec 51,97% au bureau 911 du groupe scolaire Vertefeuille. Il ne s'agit pas là d'un Perpignan cosmopolite, mais d'une zone résidentielle partiellement en extension. Plus près du centre-ville, l'école maternelle Pierre de Coubertin, proche de la cité du Champ de Mars, révèle 48,09% dans son bureau 810. Dans le secteur longeant la route de Canet-en-Roussillon, sorti de terre depuis moins de 25 ans, le bureau 810 de l'école Pierre de Coubertin enregistre 48,66% pour Louis Aliot.