SOCIÉTÉ

La police d'Olot a l'impression de fumer des joints

Comissariat d'Olot, région de la Garrotxa, Catalogne du Sud, mercredi 2 de septembre de 2015 © ACN
Comissariat d'Olot, région de la Garrotxa, Catalogne du Sud, mercredi 2 de septembre de 2015 © ACN
Le commissariat des Mossos d'esquadra a Olot est envahi par l'odeur de cannabis. 2000 plants saisis sont en attente de destruction.
L'insolite est entré au commissariat d'Olot, dans la province de de Girona. Depuis plusieurs jours, une odeur de cannabis, forte et persistante, imprègne les locaux, car 2000 plants saisis cet l'été séjournent dans le parking. Par manque de place et dans l'attente d'une autorisation judiciaire de destruction, les Mossos d'esquadra ont organisé un stockage de fortune de cette quantité industrielle de marijuana débusquée dans les environs de la ville des volcans. L'Union Syndicale de la Police Autonome de Catalogne signale des maux de tête chez les agents, qui «ont l'impression d'avoir fumé une substance illégale». Au delà de cette ivresse, elle assure que d'autres commissariats sont concernés, car ils sont transformés en «déchetteries» cannabiques, faute de réduits réservés aux stupéfiants. Elle réclame des conteneurs fermés et sécurisés, placés à l'extérieur des bâtiments. Cette situation serait observée dans la plupart des commissariats des petites communes de Catalogne.