SOCIÉTÉ

L'Hôpital de Thuir, n°1 régional du traitement de la schizophrénie

Centre Hospitalier de Thuir, Pyrénées-Orientales © Centre Hospitalier de Thuir
Centre Hospitalier de Thuir, Pyrénées-Orientales © Centre Hospitalier de Thuir
Le Centre Hospitalier de Thuir est le 7e de France et le 1er de la grande région Perpignan-Toulouse pour le traitement de la  schizophrénie. Ce classement est tiré de l'hebdomadaire Le Point du 20 août.
Le Centre Hospitalier de Thuir, en Roussillon, figure en 7e position parmi 356 établissements français prenant en charge les troubles schizophréniques, selon un classement publié ce jeudi 20 août par l'hebdomadaire Le Point. Mais ce même domaine le positionne en numéro 1 de la future région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées. Plus performant, sur ces critères, que ses homologues de Toulouse et Montpellier, l'hôpital psychiatrique Léon-Jean Grégory est aussi le 36e de France pour la prise en charge des troubles dépressifs. Ces performances sont soulignées par son directeur, Philippe Banyols, qui y voit une preuve de la « dynamique de développement des prises en charge alternatives à l’hospitalisation, en hôpital de jour et en consultation ».

Anticiper la maladie

Le classement du Point encourage l'hôpital à développer sa pratique, fondée sur la prévention et l'intervention « précoce » assurée par ses équipes mobiles d’intervention psychiatrique, détaille le directeur. Le Centre Hospitalier de Thuir s'attache à favoriser la réhabilitation et la réintégration sociale de ses patients, par un suivi reconnu.