SOCIÉTÉ

Ils militent pour la voiture électrique en Pays Catalan

L'association LAME 66 à Vernet les bains, le 29 mai 2015 © LAME66
L'association LAME 66 à Vernet les bains, le 29 mai 2015 © LAME66
La mobilité électrique est le cheval de bataille de l'association LAME 66, fondée en janvier 2015 à Perpignan. Cette structure tente de séduire le public et promeut le besoin de bornes de recharge dans les Pyrénées-Orientales.
Une nouvelle structure de promotion des véhicules électriques fait son oeuvre en Pays Catalan. Depuis sa fondation en janvier dernier, l'association pour la Mobilité Electrique dans les Pyrénées Orientales (LAME 66) informe les usagers au sujet des technologies appliquées aux voitures. Son fondateur, Robert Morandeira, est l'auteur du premier tour de France effectué en véhicule Renault Zoé, en 2013. Il défend la voiture électrique, encore boudée par l'immense majorité des automobilistes, par un calcul selon lequel «plus de 80% des nos déplacements quotidiens sont inférieurs à 100 km en Europe ». L'autonomie énergétique atteignant 175 km chez Nissan, 210 KM chez Renault et 390 km chez Tesla, l'argument peut convaincre, au delà des considérations de prix d'achat. Cet utilisateur militant sollicite l'appui d'un électricien agréé par Renault ZE, la branche véhicules à zéro émissions du constructeur historique français.

Le manque de bornes de recharge

L'association, qui défend auprès d'élus et institutions le besoin de bornes de recharge et de transports publics électriques, en Roussillon et ailleurs, s'est signalée à la Foire exposition de Perpignan, fin avril et début mai. Le 29 mai, elle était à Vernet-les-bains, pour une démonstration. Fidèle à Renault, LAME 66 assure aussi la promotion de vélos et motos électriques, tout en sollicitant les bornes de recharge mobiles conçues par la société Ensto, établie à Néfiach, 20 km à l'Ouest de Perpignan.